Laurent Duvernay-Tardif : L'homme sans limites
SportsChanger le monde

Laurent Duvernay-Tardif : L’homme sans limites

Joueur-vedette des Chiefs de Kansas City, étudiant en médecine, collectionneur d’art, philanthrope… «L’homme le plus intéressant de la NFL», selon le Kansas City Star, s’implique là où on ne l’attend pas. Son entourage (et lui) raconte.

« Mon but premier est de repousser les limites de l’athlète-étudiant au plus haut niveau. C’est le message que j’envoie avec la fondation que j’ai créée : faire bouger les jeunes davantage et promouvoir l’équilibre entre les différentes sphères de nos vies. Quand j’ai commencé le football, je me suis promis que j’allais terminer ma médecine, même si ça m’a nui au repêchage. Certains entraîneurs ont douté. D’autres ont dit que ça leur prouvait que je jouais au football pour les bonnes raisons. »

— Laurent Duvernay-Tardif

 

« Un gentil géant. Voilà comment je décrirais Laurent. De voir un costaud comme lui, c’est sûr que ça peut être intimidant pour les patients. Mais il a vraiment la touch avec les gens. Il est capable d’aborder n’importe qui et de mettre les patients à l’aise. »

— Charles-Alexandre Lacroix, son camarade de classe en médecine à McGill

 

« Il y a eu des moments difficiles. Quand tu arrives dans la NFL, tu n’es plus la vedette que tu étais à McGill. Tu deviens un des moins bons joueurs de l’équipe, dans un nouveau pays, avec une culture différente. Les Chiefs ont vu qu’il avait énormément de potentiel, mais qu’il avait encore beaucoup à apprendre. La manière par laquelle il a affronté ces moments explique qu’il touche aujourd’hui le quatrième salaire le plus élevé dans sa position : il est toujours resté terre à terre et concentré sur son objectif. »

— Sasha Ghavami, son agent et meilleur ami

 

« Laurent n’a pas un rapport financier avec l’art. Ce n’est pas non plus le prestige social qui le motive à acheter des œuvres. Il s’y intéresse parce que les artistes lui font découvrir le monde, la société, l’histoire. Ce n’est pas quelqu’un qui fréquente uniquement les expos les plus prestigieuses. On le voit sur le terrain avec les artistes tout au long de l’année. Il veut être là quand survient une étincelle de départ. »

— Hugues Charbonneau, galeriste

 

« Physiquement, Laurent est une force de la nature. Un gars fort et rapide comme lui, c’est du presque jamais-vu. Mais c’est aussi un gars d’une intelligence rare. Il remet tout en question. Pendant nos entraînements à McGill, il fallait qu’un des deux entraîneurs soit disponible juste pour répondre à ses questions ! »

— Matthieu Quiviger, son ex-entraîneur à McGill

 

« Laurent a toujours été un jeune très engagé. Au secondaire, il ramassait des livres pour un organisme qui les restaurait et les envoyait dans des pays qui en avaient besoin. Déjà, il faisait les choses différemment. »

— Guylaine Duvernay, sa mère