Plus zen, les marathoniens
Sports

Plus zen, les marathoniens

Tout va de plus en plus vite dans notre monde, sauf peut-être… les marathoniens !

Au cours des cinq dernières années, la série de courses Rock’n’Roll Marathon, dont fait partie Montréal, a constaté une baisse moyenne du chronomètre de huit minutes sur l’ensemble des 14 marathons qu’elle organise en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

Autre preuve que le rythme ralentit : le record québécois de 2 h 14 min 19 s, détenu par Alain Bordeleau, n’a pas été battu depuis 1984 ! Pourtant, les coureurs profitent aujourd’hui d’équipement et de programmes d’entraînement plus perfectionnés que par le passé.

« Mais les marathoniens ne courent plus pour la performance, mais pour améliorer leur bien-être », estime Jean-Yves Cloutier, ex-athlète de course à pied et fondateur du club d’athlétisme Les Vainqueurs.