Fabriquer de la neige en plein été
Sports

Fabriquer de la neige en plein été

Une véritable « usine à neige » pourrait permettre d’allonger la saison de ski.

Faire du ski dès le mois d’octobre pourrait désormais être possible au Québec grâce à une technologie québécoise qui permet de fabriquer de la neige à des températures bien au-dessus du point de congélation.

Pour les stations de ski, c’est une petite révolution, car les canons actuels ne peuvent fabriquer de la neige lorsque le mercure indique plus de – 3 °C.

Même si l’appareil est déjà parvenu à en produire à une température frisant les 30 °C, l’idée n’est évidemment pas d’enneiger les pentes du mont Sainte-Anne en juillet. On vise surtout à allonger la saison de ski, en commençant à souffler de la neige plus tôt, lorsqu’il fait entre – 3 °C et 5 °C, voire 8 °C.

SnöFlake, mis au point par les Industries Samson, à Lévis, est une véritable usine à neige. Elle peut en générer 25 tonnes par jour, assez pour couvrir l’équivalent d’un terrain de football de deux centimètres de cristaux blancs.

Le marché principal pour le canon lévisien se trouve en Europe, en Asie et aux États-Unis, où les effets des changements climatiques sont importants, soutient le propriétaire des Industries Samson, Guy Pelchat.