Techno

Les dieux de Wikipédia

Ensemble, ils ont droit de vie et de mort sur les dizaines de millions de pages qu’on trouve dans l’encyclopédie en ligne.

Photo: Masti/Wikipédia
Photo: Masti/Wikipédia

Regardez bien cette photo. Elle semble tirée d’un voyage étudiant, mais montre en réalité certaines des personnes les plus puissantes du Web : les stewards.

Ensemble, ils ont droit de vie et de mort sur les dizaines de millions de pages Wikipédia.

L’encyclopédie en ligne Wikipédia n’existerait pas sans l’armée de bénévoles qui arpentent ses pages inlassablement, corrigeant les fautes d’orthographe, réglant les conflits et révisant la rigueur du contenu publié par ses collaborateurs.

Dans cette infanterie du savoir, des grades définissent les rôles de chacun : patrouilleur, administrateur, bureaucrate, médiateur, arbitre. Et au sommet de cette hiérarchie trônent les stewards.

Ils sont 36 au total — tous ne figurent pas sur le cliché — et possèdent tous les pouvoirs, y compris celui de retirer ou d’accorder des droits aux contributeurs. Leur rôle : s’assurer que le consensus des usagers est respecté, et répondre aux urgences (dont le vandalisme).

Cette puissance ne semble pas leur monter à la tête, même si Wikipédia compte plus de 20 milliards de pages vues par mois ! «Nous avons certes quelques pouvoirs de plus, mais en théorie, cela ne nous rend pas plus importants que les autres éditeurs», a déclaré un steward connu sous le nom de Trijnstel dans une entrevue à Matter.

Ces personnes — principalement des hommes : on ne trouve pour l’instant qu’une seule femme dans le groupe — parlent pour la plupart trois langues et plus et consacrent entre 8 et 20 heures par semaine à l’encyclopédie en ligne. Bénévolement.

Le poste vous intéresse ? De nouveaux stewards sont élus chaque année, en février. Vous devez toutefois être actif sur Wikipédia depuis plus de six mois et avoir été administrateur pendant au moins trois mois.

Surtout, vous devez avoir un taux d’approbation d’au moins 80 % parmi les membres de la communauté !