Techno

New York libère les ondes

La Ville voudrait offrir aux résidants et aux touristes « le réseau Wi-Fi municipal le plus étendu et le plus rapide du monde ».

Financé par la publicité diffusée sur les écrans des bornes, le réseau de LinkNYC a l'ambition de devenir un nouvel emblème de New York. (Photo: Citybridge)
Financé par la publicité diffusée sur les écrans des bornes, le réseau de LinkNYC a l’ambition de devenir un nouvel emblème de New York. (Photo: Citybridge)

P.J. Owens et un ami s’arrêtent devant la borne Wi-Fi qui se dresse à l’intersection de la 8e Avenue et de la 58Rue, dans Manhattan, là où se trouvait il n’y a pas si longtemps une vieille cabine téléphonique. L’Afro-Américain dans la quarantaine pianote sur l’écran tactile, intégré à la partie frontale de la borne, pour accéder à YouTube et au succès des années 1980 « You Dropped a Bomb on Me ». Après avoir augmenté le volume, il exécute quelques pas de danse sous le regard amusé de son compagnon.

« C’est super ! » s’exclame P.J. Owens en évoquant la borne, l’une des quelque 400 installations du genre qui ont remplacé autant de cabines téléphoniques de Manhattan cette année. « C’est comme avoir un ordinateur à la maison », ajoute cet homme, qui est justement un sans-abri.

En janvier dernier, quand le maire de New York, Bill de Blasio, et ses partenaires ont annoncé le remplacement d’au moins 7 500 cabines téléphoniques par des bornes interactives partout dans la ville, ils ne se doutaient pas combien ils allaient faire le bonheur de sans-abris comme P.J. Owens ! Pour quelques mois, du moins.

Le réseau, appelé LinkNYC, a tellement été pris d’assaut par les sans-abris que, à la mi-septembre, les responsables ont dû supprimer l’accès à Internet jusqu’à nouvel ordre. Des riverains se plaignaient des attroupements autour des bornes, pour écouter de la musique ou regarder des films, y compris de la porno…

Cela n’empêche pas le maire et ses partenaires de garder le cap sur leur objectif initial : offrir aux New-Yorkais et aux touristes « le réseau Wi-Fi municipal le plus étendu et le plus rapide du monde ».

Ce nouveau mobilier urbain, financé par la publicité diffusée sur les écrans numériques, deviendra « emblématique » de New York, croit Jen Hensley, directrice générale de LinkNYC. Les bornes font presque trois mètres de haut et chacune des deux faces principales est dotée d’un écran géant sur lequel défilent des publicités et des informations sur la ville. Sur les côtés, des écrans tactiles donnent accès aux services municipaux et à des plans de la ville pour s’orienter. Les bornes permettent d’appeler gratuitement partout aux États-Unis et de recharger son téléphone ou sa tablette grâce à deux prises USB. Elles sont munies de haut-parleurs, mais elles offrent aussi la possibilité de brancher des écouteurs. Pour se connecter au réseau Wi-Fi, il suffit de s’inscrire une fois en donnant une adresse électronique. La connexion s’établit automatiquement dans un rayon de 45 m. Et le débit du réseau est 100 fois plus rapide que le Wi-Fi public moyen.