Une libellule sous le capot
Techno

Une libellule sous le capot

La faculté des libellules de prévoir le déplacement d’objets en mouvement pourrait servir de modèle pour les voitures autonomes.

Certaines capacités du cerveau des libellules pourraient aider les constructeurs automobiles à améliorer la conduite des voitures autonomes dans la circulation dense. Des chercheurs australiens et suédois ont trouvé des neurones dans le cerveau de l’insecte dont la fonction est de suivre et de prévoir le déplacement des proies, même lorsque ces dernières passent derrière un obstacle et ne sont momentanément plus visibles.

Cette faculté de prévoir la trajectoire d’objets en mouvement pourrait être utile aux systèmes de vision artificielle qui commandent les déplacements des véhicules autonomes, croient les scientifiques. Ceux-ci travaillent actuellement à reproduire les propriétés de ces neurones dans un robot.