Si on leur donnait le choix, la moitié des Québécois souhaiteraient maintenant travailler de la maison à temps plein, selon les résultats d’une vaste étude scientifique en cours. Un mouvement majeur qui pourrait profondément changer nos vies de patrons et d’employés.