Actualités

Actualités

Les 450 professionnels de Loto-Québec bientôt en grève durant 9 jours

MONTRÉAL — Quelque 450 professionnels à l’emploi de Loto-Québec débraieront durant neuf jours, à compter de samedi, pour protester contre la lenteur des négociations visant le renouvellement de leur convention collective. Ces professionnels travaillent dans les technologies de l’information, des communications, des ventes et du marketing, des finances, de l’approvisionnement, de l’immobilier et du secteur juridique. Ils sont membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), un grand syndicat indépendant des centrales syndicales. Ces professionnels avaient voté en faveur d’un mandat de 20 jours de grève à être exercés au moment jugé opportun, et ce, dans une proportion de 99,4 pour cent, a souligné le président du SPGQ, Richard Perron, au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne. Ils avaient déjà débrayé durant le week-end, les 1er et 2 septembre, et même durant d’autres week-ends avant cela. Ces débrayages visaient à embêter le moins possible le public, tout en affectant tout de même les activités, puisque les mises à jour du système informatique se font à ce moment, avait alors expliqué M. Perron. Cette fois, ils prévoient débrayer du 22 septembre à 00h01 au 30 septembre à 23h59. Le syndicat soutient que «la vente et la validation de billets de loto pourraient être ainsi affectées». «Il y a une impasse, présentement, et nos membres sont en furie. Ils veulent lancer un message très clair à direction de Loto-Québec et au gouvernement, au Conseil du trésor: qu’ils règlent les questions monétaires; ce qui se passe à la table de négociation est inacceptable pour eux», s’est exclamé M. Perron. Les principaux points en litige sont la rémunération et la sécurité d’emploi dans un contexte de recours à la sous-traitance. Loto-Québec offre les mêmes augmentations de salaire qu’ont eues les employés de l’État, soit 5,25 pour cent sur cinq ans, mais M. Perron soutient qu’à cause du fait qu’il y a récupération dans certains avantages sociaux, cela équivaut à 0,7 pour cent d’augmentation par année. La direction de Loto-Québec n’avait pas encore répliqué, au moment d’écrire ces lignes. La convention collective est échue depuis le 31 mars 2015, comme c’était le cas pour l’ensemble des employés de l’État.

Publicité
Actualités

STM: entente de principe avec les chauffeurs d’autobus et opérateurs de métro

MONTRÉAL — Une entente de principe est intervenue entre la Société de transport de Montréal et le syndicat qui représente les 4500 chauffeurs d’autobus et opérateurs de métro. Ce syndicat est rattaché au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ. Il représente non seulement les chauffeurs d’autobus et opérateurs de métro, mais aussi les changeurs, les chauffeurs du transport adapté et les préposés au centre de service de la STM. L’entente de principe est intervenue mercredi soir entre les parties. Le contenu n’a pas été dévoilé, le syndicat préférant en garder la primeur pour ses membres, comme c’est habituellement le cas en pareille circonstance. Une assemblée générale des membres doit avoir lieu prochainement pour prendre connaissance du contenu de l’entente et voter. La convention collective était échue depuis le 7 janvier dernier. En mai dernier, les chauffeurs d’autobus et opérateurs de métro avaient voté en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève. Ils n’avaient toutefois pas débrayé et avaient mis tous leurs efforts sur la négociation de leur convention collective.

Actualités

Entente de principe à Radio-Canada après une longue négociation

MONTRÉAL — À l’issue d’un long processus, une entente de principe est finalement intervenue quant au renouvellement de la convention collective entre Radio-Canada et le syndicat qui représente les quelque 3000 syndiqués au Québec et à Moncton. La direction de la SRC et le Syndicat des communications de Radio-Canada, qui est rattaché à la Fédération nationale des communications de la CSN, ont confirmé l’information, jeudi. Les parties étaient en négociation depuis deux ans et demi et avaient traversé un processus de conciliation, puis de médiation. C’est à l’issue d’une période intensive de négociations, qui avait commencé le 5 septembre dernier, qu’une entente est finalement intervenue mercredi soir. Le comité de négociation ne restera pas neutre; il va recommander aux différentes instances d’entériner l’entente de principe, a précisé Johanne Hémond, présidente du syndicat, au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne. «Compte tenu du contexte difficile d’une fusion de trois unités syndicales et après tous les efforts qu’on a mis, le comité de négo est satisfait du résultat. C’est pour ça qu’il va recommander l’acceptation de l’entente de principe», a commenté Mme Hémond. Les parties n’ont pas voulu dévoiler le contenu de l’entente de principe, préférant en garder la primeur pour leurs membres, comme c’est habituellement le cas en pareille circonstance. Une assemblée générale des membres du syndicat aura lieu dès samedi pour leur permettre de prendre connaissance du contenu de l’entente de principe et de se prononcer. Du côté de la direction de la SRC, Marc Pichette, premier directeur aux relations publiques et promotion à Radio-Canada, a fait savoir que «les représentants du diffuseur public et du Syndicat des communications de Radio-Canada croient que l’entente répond aux besoins exprimés par les employés et par l’organisation». Là aussi, on se dit «heureux» du dénouement. Le syndicat regroupe non seulement les journalistes, mais aussi les caméramans, monteurs, techniciens, employés de bureau, rédacteurs et assistants à la réalisation.

Actualités

Les Forces armées canadiennes rouvrent 23 cas d’agression sexuelle présumée

OTTAWA — Les Forces armées canadiennes rouvrent près de deux douzaines de dossiers d’agression sexuelle présumée après avoir examiné des dizaines de plaintes précédemment rejetées par la police militaire. La décision intervient près de 18 mois après que les autorités eurent révélé que près d’une plainte d’agression sexuelle sur trois enregistrée auprès de la police militaire entre 2010 et 2016 avait été considérée comme «non fondée». Ce taux était supérieur à celui de la plupart des forces de police civiles, ce qui a amené le chef d’état-major de la défense, le général Jonathan Vance, en avril 2017, à ordonner un examen complet de toutes ces affaires pour s’assurer qu’elles fassent l’objet d’une enquête appropriée. Une grande part de l’inquiétude qui a suscité l’attention actuelle sur l’inconduite sexuelle au sein de l’armée est due aux plaintes de victimes qui estiment leur dossier n’a pas été traité correctement. Auparavant, de nombreux incidents auraient été traités par des policiers militaires moins expérimentés, à l’installation des Forces canadiennes où l’incident présumé s’était produit, quel qu’il soit. Les responsables de la défense affirment maintenant que le Service national des enquêtes des Forces canadiennes, qui est attitré à tous les crimes majeurs commis dans l’armée, a examiné 179 cas et confirmé que 113 étaient «non fondés» — une désignation appliquée lorsque les enquêteurs concluent qu’aucun crime n’a été commis. Quarante-trois autres plaintes, jugées valables, ont fait l’objet d’une enquête bien menée selon le service d’enquête des Forces. Les autorités ont toutefois estimé qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour porter des accusations. Les enquêteurs militaires examinent maintenant les 23 cas restants pour déterminer si des preuves supplémentaires peuvent être obtenues et des accusations portées.

Actualités

Régions: le PLQ promet un meilleur partage des coûts des services policiers

MONTRÉAL — Dans un deuxième mandat, Philippe Couillard promet d’améliorer le partage des coûts des services policiers pour les municipalités. Il souhaite également accélérer le développement des nouvelles technologies sur l’ensemble du territoire québécois, et mieux soutenir les régions et sous-régions les plus dévitalisées. Le chef libéral a fait cette annonce jeudi, au congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), un organisme qui représente quelque 1000 municipalités et MRC. Un gouvernement libéral dédierait 10 millions $ à terme à l’innovation technologique des régions, via une bonification de 10 pour cent du Fonds d’appui au rayonnement des régions. Par ailleurs, l’enveloppe dédiée au soutien des territoires confrontés à des difficultés économiques sera doublée, pour atteindre 60 millions $. La répartition des coûts assumés par les municipalités quant au financement des services de la Sûreté du Québec sera revisée dans le cadre d’un nouveau partenariat avec le monde municipal, a promis Philippe Couillard. Actuellement, l’ensemble des municipalités assume 53 pour cent de ces coûts et le gouvernement en assume 47 pour cent. La facture des municipalités pour les services de la SQ s’élevait à 304,6 millions $ pour l’année 2017. «On vous accompagnera durant la transition, en compensant les municipalités qui recevront leurs factures dans les prochaines semaines», a-t-il déclaré. M. Couillard a indiqué que ses engagements s’inscrivent dans la foulée de la transformation entamée de la relation entre le gouvernement provincial et les municipalités, dorénavant reconnues comme «véritables gouvernements de proximité». Le Parti libéral prétend être «le gouvernement des régions».

Actualités

La Sûreté du Québec émet un mandat d’arrestation contre un pédophile reconnu

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) confirme qu’un mandat d’arrestation a été émis mercredi soir contre le pédophile Robert Perron pour bris de condition. Le Journal de Québec, qui rapportait la semaine dernière que Perron avait demandé au Directeur de l’état civil un changement de nom afin de devenir Robert Lévesque, a obtenu le mandat qui fait état de deux manquements aux conditions qui lui avaient été imposées lors de sa remise en liberté en octobre 2017. Robert Perron, qui avait plaidé coupable en 2014 à plusieurs accusations de nature sexuelle — dont des agressions sexuelles — à l’endroit de quatre adolescentes de 14 et 15 ans, a purgé la totalité des 54 mois de sa sentence et a été inscrit à perpétuité au registre des délinquants sexuels. En 2006, il avait été condamné une première fois à trois ans de probation pour avoir agressé sexuellement une jeune fille de 13 ans. Selon le quotidien de la Vieille Capitale, le mandat d’arrestation lui reproche d’avoir occupé un emploi le plaçant en relation de confiance ou d’autorité auprès de personnes de moins de 16 ans et d’avoir été en contact avec des personnes de moins de 16 ans, deux choses qui lui sont interdites. Le Journal avait également rapporté la semaine dernière que Perron oeuvrait comme gérant dans un restaurant de Portneuf, à l’ouest de Québec, où sont employés des personnes d’âge mineur et qu’il avait obtenu cet emploi sous le nom de Robert Lévesque et ce, avant l’acceptation de son changement d’identité par le Directeur de l’état civil.

Publicité
Actualités

Une poursuite policière entamée aux États-Unis se termine à Vancouver

BLAINE, Wash. — Une poursuite policière qui avait débuté dans l’État de Washington a traversé la frontière avec le Canada pour se terminer à Vancouver. Le quotidien Bellingham Herald rapporte jeudi qu’un homme non identifié âgé d’une vingtaine d’années a traversé sans s’arrêter le poste frontalier de Peace Arch samedi matin, au volant de sa camionnette immatriculée dans l’Oregon. Pris en chasse, le suspect a refusé de s’immobiliser. Il a finalement été arrêté par la police de Vancouver près de 50 kilomètres plus loin, après être entré en collision avec un autre véhicule. Le conducteur de la deuxième voiture a subi des blessures mineures. Le suspect est accusé de conduite dangereuse et d’avoir été à l’origine d’une poursuite policière.

Actualités

Montréal: l’octogénaire vulnérable qui a disparu mercredi est retrouvée jeudi

MONTRÉAL — La résidante de Montréal rendue vulnérable par son état de santé qui a disparu de son domicile vers 10h00, mercredi matin, a été retrouvée saine et sauve, jeudi. Lucille Carré-Chénier, qui est âgée de 84 ans, a été localisée dans un hôpital où elle avait décidé de se rendre, selon ce que précise le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). La famille de Mme Carré-Chénier et les enquêteurs s’inquiétaient pour sa sécurité car elle aurait des pertes de mémoire et possiblement des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Elle avait aussi quitté sa résidence de Montréal-Nord sans prendre avec elle ses médicaments pour le diabète.

Actualités

Ontario: camionneur arrêté mercredi après une collision avec un autobus scolaire

HAWKESBURY, Ont. — Une accusation criminelle de conduite dangereuse a été portée mercredi soir contre le conducteur du camion-remorque qui a été impliqué dans une collision avec un autobus scolaire quelques heures plus tôt, dans l’est de l’Ontario. La Police provinciale de l’Ontario (PPO) précise que le conducteur de l’autobus a dû être transporté par hélicoptère à un hôpital d’Ottawa. Quatre enfants qui étaient à bord de l’autobus ont été conduits à l’hôpital par ambulance et ont été hospitalisés, souffrant de blessures qui ne mettent toutefois pas leur vie en danger. Plusieurs autres des 25 enfants ont été examinés à l’hôpital, par précaution. D’autres véhicules ont été impliqués dans l’accident qui s’est produit sur la route 34, entre Hawkesbury et Vankleek Hill, vers 8h55 Le conducteur du camion est un homme de Toronto âgé de 51 ans. Les écoliers fréquentent l’école anglophone Pleasant Corners, de Vankleek Hill.

Actualités

Sondage CROP publié jeudi: le PLQ devance la CAQ, le PQ stagne et QS progresse

MONTRÉAL — Un sondage d’intentions de vote dévoilé jeudi accorde au Parti libéral (PLQ) la faveur de l’électorat québécois à 11 jours des élections générales. L’enquête de la maison CROP menée du 12 au 17 septembre pour Cogeco Média accorde 37 pour cent des appuis au PLQ et 30 pour cent à la Coalition avenir Québec (CAQ), après répartition des indécis. Le Parti québécois (PQ) est troisième, avec 16 pour cent de la faveur, devant Québec solidaire, à 14 pour cent. Le sondage que CROP a publié le 23 août dernier donnait l’avance à la CAQ avec 38 pour cent des intentions de vote, deux points de plus que le PLQ. Une comparaison des deux enquêtes révèle qu’en près de deux mois, la CAQ a reculé de huit points et que le PLQ en a gagné un. Le Parti québécois et Québec solidaire ont progressé d’un et de quatre pour cent, respectivement. CROP a observé que malgré son recul, la CAQ reste première chez les francophones en ralliant le tiers du vote, ce qui est un atout pour l’obtention de circonscriptions au jour du vote. En réponse à la question «Qui ferait le meilleur premier ministre?», le chef libéral, Philippe Couillard, devance François Legault, le leader de la CAQ, avec 28 pour cent des appuis contre 24 pour cent. Pour réaliser son plus récent sondage, la maison CROP a recueilli 1000 questionnaires ayant été complétés auprès de Québécois âgés de 18 ans et plus. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population à l’étude selon le sexe, l’âge, la région de résidence, la langue maternelle et le niveau de scolarité des répondants. Compte tenu du caractère non probabiliste de l’échantillon, le calcul de la marge d’erreur ne s’applique pas.

Actualités

Adolescente enlevée puis «localisée» à Sutton: deux suspects recherchés

SUTTON, Qc — La police tente de retrouver deux hommes qui auraient enlevé une adolescente mercredi matin à Sutton, en Montérégie, afin d’obtenir une rançon d’un employé d’une banque. La Sûreté du Québec (SQ) a annoncé en soirée que la jeune victime a été portée disparue en début de journée, mais qu’elle a rapidement été localisée au cours de l’avant-midi. Les suspects, au nombre de deux, sont des hommes, l’un qui s’exprimerait en anglais et l’autre en français. Ils auraient été vus à bord d’un fourgon de couleur pâle dans le secteur des rues des Fougères, Maple et Academy, à Sutton, selon la SQ. Jeudi matin, la Sûreté du Québec diffuse une photographie d’un homme qu’elle considère comme témoin important de cette affaire et qu’elle souhaite interroger. Il s’agit d’un homme à la peau blanche, vêtu principalement de noir, avec chandail et souliers blancs. Il a été vu vers 9h00 mercredi matin dans un restaurant de la chaîne Tim Horton’s situé sur la rue Knowlton, à Lac-Brome. Toute personne pouvant contribuer à l’enquête est priée de communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.