Actualités

Actualités

Un jeune homme a été poignardé à Laval au cours d’une dispute

LAVAL, Qc — L’homme âgé de 20 ans ayant subi de graves blessures au haut du corps après avoir été poignardé dimanche matin, dans le quartier Chomedey, à Laval, est hors de danger. L’altercation est survenue vers 4 h à proximité d’une station-service du boulevard Curé-Labelle, près du chemin du Souvenir. Une dispute, dont le motif est inconnu, aurait dégénéré entre plusieurs personnes, et la victime a alors été poignardée. Les policiers craignaient d’abord pour la vie du jeune homme. Il a été conduit à un hôpital où il a subi une opération. Son état de santé s’est par la suite stabilisé. Un jeune homme de 18 ans a été arrêté relativement à cet incident. Deux autres individus sont recherchés, a indiqué la porte-parole du Service de police de Laval, Geneviève Major. Les enquêteurs ignoraient toujours sur l’heure du midi le lien entre les suspects et la victime. Ils comptent rencontrer la victime ainsi que le suspect qu’ils détiennent afin de faire la lumière sur les circonstances de l’événement. En matinée, les policiers en identité judiciaire se sont rendus sur la scène de crime, a indiqué la lieutenante Major. Ils ont pris des photos, saisi des éléments et pris des empreintes, des témoins ont été rencontrés. Les enquêteurs visionneront le contenu de caméras de surveillance.

Publicité
Actualités

Maladie de Lyme en Montérégie: l’antibiotique plus facile d’accès qu’avant

MONTRÉAL — Les pharmaciens de la Montérégie sont désormais autorisés à administrer un antibiotique permettant de prévenir la maladie de Lyme. Pour pouvoir avoir accès à ce médicament, il est, cependant, nécessaire de répondre à certains critères bien précis. Il faut notamment avoir été piqué par une tique en Montérégie, en Estrie ou en Outaouais dans l’une des zones où cet insecte est reconnu comme étant fréquemment infecté par la bactérie causant la maladie de Lyme. Il est également indispensable que cet acarien soit demeuré accroché à la peau pendant une période minimale de 24 heures. Cette seconde condition s’applique pour une raison fort simple. En entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, le docteur François Milord a soutenu que si, par exemple, un marcheur détecte une tique après une randonnée en forêt et qu’il la retire promptement, il ne courra alors aucun risque d’avoir été infecté. Dans un tel cas de figure, «l’antibiotique ne serait donc pas indiqué», selon ce médecin-conseil à la Direction de santé publique de la Montérégie. Le docteur Milord a précisé que pour éviter d’avoir éventuellement besoin de ce médicament, la meilleure solution demeure d’appliquer quelques mesures simples de prévention. «[Les amateurs de plein air] doivent rester dans les sentiers dans la mesure du possible, éviter de frôler la végétation basse, porter des vêtements longs ainsi que des souliers fermés et utiliser un chasse-moustiques», a-t-il résumé. En outre, après toute activité en nature, «il faut s’examiner pour voir si on a été piqué par une tique et [le cas échéant], la retirer aussi rapidement que possible», a-t-il pris le soin d’ajouter. Advenant le cas où l’insecte restait accroché à la peau pendant plus d’une journée, le risque de contracter la maladie de Lyme augmenterait alors considérablement. Et, en cas d’infection, une rougeur cutanée apparaîtrait ultérieurement. «Elle va se développer souvent une semaine après la piqûre […]. C’est une rougeur qui grossira au fil du temps», a mentionné François Milord. Même si la plaie n’est pas douloureuse et qu’aucune démangeaison ne se fait sentir, il est important de consulter un médecin, car la maladie de Lyme peut provoquer de sérieux problèmes articulaires, cardiaques et neurologiques si elle n’est pas traitée adéquatement.

Actualités

Le ministère fédéral des Aînés est bien accueilli par le Réseau FADOQ

MONTRÉAL — Le Réseau FADOQ (Fédération de l’âge d’or du Québec) applaudit la création d’un ministère des Aînés à Ottawa, tout en espérant qu’il ne s’agisse pas d’une «coquille vide». Le Réseau souhaite surtout que le gouvernement fédéral lui fournira les ressources pour pouvoir véritablement faire face aux défis liés au vieillissement de la population. C’est la députée ontarienne Filomena Tassi qui a hérité de ce nouveau ministère. Le Réseau FADOQ espère qu’elle se fera entendre auprès du conseil des ministres, en plus d’identifier les enjeux, défis et nombreux changements nécessaires pour favoriser la qualité de vie des aînés. Dans un récent mémoire, le Réseau estime que les personnes âgées ont «cruellement» besoin d’une Stratégie nationale du vieillissement pour encadrer les actions du gouvernement. Il croit que, sans politique globale, le gouvernement se condamne à travailler en mode réaction. Le Réseau FADOQ demande à ce que le nouveau ministère soit appuyé par un Conseil national des aînés, composé d’acteurs représentatifs des aînés et des enjeux qui les concernent. Au Québec, le ministère des Aînés existe depuis plusieurs années. Francine Charbonneau en est actuellement la titulaire.

Actualités

Un homme de 35 ans poignardé à Montréal: un suspect a pris la fuite

MONTRÉAL — Un homme âgé de 35 ans a été poignardé tôt dimanche matin au centre-ville de Montréal. Il a subi des blessures graves, mais sa vie n’est pas en danger. L’agression s’est produite vers 4h10, sur la rue Crescent, près du boulevard de Maisonneuve. La victime a été blessée au haut du corps, à l’issue d’une altercation avec un autre individu. Le suspect a pris la fuite. Les enquêteurs tenteront de déterminer le motif de l’agression et l’identité du suspect en rencontrant la victime et des témoins au cours des prochaines heures. Rappelons que, dans la nuit de vendredi à samedi, un homme de 20 ans a été poignardé à mort et un autre blessé gravement, sur le boulevard Saint-Laurent, près du quartier chinois, à Montréal. Il s’agissait du 15e meurtre cette année sur le territoire du SPVM. Quatre arrestations ont été effectuées.

Actualités

Le Canada présent à la Conférence sur le sida qui débute lundi aux Pays-Bas

OTTAWA — La ministre fédéral de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, représentera le Canada à la 22e Conférence internationale sur le sida, qui se déroulera dès lundi, à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le thème de la conférence, «Briser des barrières, bâtir des ponts», met en évidence les approches axées sur les droits de la personne pour mieux joindre les populations clés touchées par le VIH et le sida. La ministre Petitpas Taylor entend mettre en valeur l’expertise et l’innovation du Canada dans ce domaine. Avant le début de cette conférence, la ministre a publié une mise à jour concernant les efforts déployés par le Canada pour atteindre les cibles de traitement du Programme commun des Nations unies sur le VIH-sida (ONUSIDA). Ces cibles qui doivent être atteintes avant 2030 sont que 90 % des personnes vivant avec le VIH devraient connaitre leur statut sérologique, que 90 % de toutes les personnes diagnostiquées devraient recevoir un traitement antirétroviral et que 90 % des personnes recevant un traitement devraient avoir une charge virale supprimée. Ainsi, on estime que plus de 63 000 Canadiens vivent avec le VIH: 86 % de ces personnes ont reçu un diagnostic, 81 % des personnes diagnostiquées ont reçu un traitement et 91 % de celles qui reçoivent un traitement ont une charge virale supprimée. Ginette Petitpas Taylor estime que le Canada a fait d’énormes progrès dans la lutte contre le VIH et le sida au cours des 30 dernières années, mais elle admet qu’il reste encore beaucoup à faire. Dans le monde, plus de 37 millions de personnes vivent avec le VIH et environ deux millions de nouvelles infections sont contractées chaque année.

Actualités

Un piéton a été happé par un véhicule à Montréal: blessures à la tête

MONTRÉAL — Un piéton a été happé par un véhicule samedi soir, dans l’arrondissement Ville-Marie, à Montréal. L’homme de 50 ans, qui a subi des blessures à la tête, traversait la rue Berri, près du boulevard de Maisonneuve, lorsqu’il a été heurté. On ne craint toutefois pas pour sa vie. L’accident est survenu vers 22h. Le conducteur du véhicule, un homme de 32 ans, n’a pu éviter le piéton, qui se trouvait au milieu de la chaussée.

Publicité
Actualités

Un sexagénaire disparait dans les eaux d’un lac près d’un camping en Abitibi

MONTRÉAL — Un sexagénaire manque à l’appel après avoir sombré dans les eaux d’un lac près d’un camping à La Sarre en Abitibi. La disparition de l’homme a été signalée aux policiers de la Sûreté du Québec (SQ) un peu avant 20h samedi soir. Avant de disparaître, l’homme nageait dans le lac situé dans le secteur du 8e-et-9e Rang Est. Selon la SQ, des témoins ont tenté de lui porter secours, mais sans succès. Des plongeurs de la SQ ont été dépêchés sur les lieux et ils tenteront de trouver l’homme dimanche matin.

Actualités

Un homme lutte pour sa vie après un accident: l’alcool pourrait être en cause

QUÉBEC — Le conducteur d’un véhicule utilitaire sport reposait dans un état critique samedi soir après que son véhicule ait effectué une embardée à Saint-Raymond, dans la MRC de Portneuf, près de la ville de Québec. Le passager du véhicule a aussi été blessé lors de l’accident qui s’est produit vers 19h40 sur le chemin de Bourg-Louis. Selon la Sûreté du Québec (SQ), les deux hommes sont âgés de 31 ans. L’alcool pourrait être en cause dans cet accident selon la SQ.

Actualités

Loblaw rappelle des pépites de poulet possiblement contaminées à la Salmonella

MONTRÉAL — Les Compagnies Loblaw Limitée rappellent certains emballages de pépites de poulet de marque Sans nom, à l’échelle du pays, car les pépites pourraient être contaminées par la bactérie Salmonella. Le produit rappelé a été vendu dans un emballage de 907 grammes dont la date d’expiration est le 15 mai 2019, et contient le code « 1358M » sur l’emballage intérieur et le code CUP 060383896850. Le produit a été vendu avant le 21 juillet 2018. Au Québec, la marque Sans nom est vendue chez Loblaws, Provigo et Maxi, Axep et Intermarché. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a rapporté qu’il y a eu au moins sept cas de maladies associées à ce produit, dont un cas qui a nécessité une hospitalisation. L’agence a affirmé que les cas de maladie ont été signalés en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario. Si vous croyez avoir été malade après avoir consommé un produit visé par un rappel, communiquez avec votre médecin. Selon Santé Canada, les aliments contaminés par la bactérie Salmonella ne présentent pas nécessairement d’altération visible ni d’odeur suspecte, mais peuvent quand même vous rendre malade. Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli peuvent contracter des infections graves et parfois mortelles.

Actualités

Les manifestants anti-oléoduc ne lèveront pas le camp à Burnaby

BURNABY, C.-B. — Les manifestants anti-oléoduc, qui ont érigé un campement à Burnaby, en Colombie-Britannique, ont annoncé qu’ils discuteraient avec la municipalité de certaines mesures de sécurité, mais ils n’ont pas l’intention de se plier à l’ordre d’expulsion qui leur a été envoyé. La Ville de Burnaby a diffusé mercredi, un avis d’expulsion qui donnait 72 heures aux manifestants pour quitter le Camp Cloud. Le délai accordé prenait fin samedi matin à 6 h 00. Les autorités municipales disent s’inquiéter en raison de la présence d’une maison de surveillance de deux étages et d’un feu que les manifestants ont qualifié de sacré et cérémoniel. Selon les militants, l’avis diffusé par la municipalité ne tient pas compte d’un récent jugement du tribunal ni de la consultation avec les occupants du camp. En mars, la Cour suprême de Colombie-Britannique a tranché que le camp et une maison de surveillance à proximité pouvaient demeurer actifs. Cette décision est tombée au terme d’une demande d’injonction déposée par Kinder Morgan, l’entreprise propriétaire de l’oléoduc Trans Mountain. Kwitsel Tatel affirme que les manifestants ne partiront pas et qu’ils n’éteindront pas leur feu de camp. La militante est prête à faire appel à l’intervention du fédéral si nécessaire, plaidant que la charte des droits et libertés protège le droit de manifester pacifiquement. Les manifestants sont en colère contre le projet d’élargissement de l’oléoduc qui permet de transporter le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta vers la Colombie-Britannique. En mai, le gouvernement fédéral a annoncé son intention d’acheter l’oléoduc et de réaliser le projet d’élargissement qui devrait tripler le volume de pétrole transporté.

Actualités

La SQ confirme que les Lapointe, père et fils, ont reçu des menaces

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé samedi que l’un de ses membres a reçu des menaces. Dans une déclaration écrite, le corps policier indique «qu’une enquête est en cours visant des menaces envers un de ses porte-paroles». La police provinciale dit prendre la situation «très au sérieux» et ajoute que des mesures appropriées sont prises. Dans son édition de samedi, le Journal de Montréal révèlait que le porte-parole de la SQ, Guy Lapointe fils, ainsi que son père, l’ancien hockeyeur du même nom, auraient fait l’objet de menaces. Selon le quotidien, une lettre a été envoyée au quartier général de la SQ, cette semaine. Le message «visait clairement» l’inspecteur Lapointe et l’ancien joueur du Canadien de Montréal, rapportait le journal.