14 morts et 67 malades de légionellose à Québec: entente au tribunal jeudi

QUÉBEC — L’entente de principe intervenue il y a quelques semaines pour régler à l’amiable l’action collective intentée par les victimes d’une éclosion de légionellose, à l’été 2012 à Québec, sera soumise à l’approbation de la Cour supérieure du Québec, jeudi matin, au Palais de justice de Québec.

Ce désastre de santé publique avait fait 14 morts et rendu malades 167 personnes.

L’entente de principe avait été annoncée au tribunal le 10 septembre dernier, deux semaines avant le début prévu du procès dans cette action collective.

Les autorités de santé publique avaient confirmé en mai dernier qu’une tour de refroidissement d’eau au sommet d’un immeuble de bureaux de Québec était à l’origine de cette éclosion de légionellose, il y a six ans. L’immeuble était la propriété de la Ville de Québec et de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Le juge de la Cour supérieure qui présidait l’affaire a mis sous scellés l’entente de principe jusqu’au retour en cour des parties ce jeudi pour la finaliser.

Solange Allen, dont le mari est mort d’une pneumonie liée à cette éclosion de légionellose, avait intenté une action collective contre le syndicat et des agences gouvernementales.

Son avocat, Jean-Pierre Ménard, estime qu’en ayant évité un procès, les deux parties épargnent temps et argent.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie