16 000 billets écoulés en 15 minutes pour la messe du pape à Edmonton

EDMONTON — Une première tranche de 16 000 billets gratuits pour une messe en plein air présidée par le pape François au stade du Commonwealth d’Edmonton a été écoulée en 15 minutes.

L’événement prévu le 26 juillet s’inscrit dans la tournée canadienne de six jours du pape, qui compte aussi des arrêts à Québec et à Iqaluit.

Un porte-parole de l’organisation de la visite papale, Neil McCarthy, a déclaré que les organisateurs espéraient voir cette première série de billets être réservée rapidement puisque l’impact d’un tel événement ne peut être sous-estimé.

Au total, ce sont 65 000 places qui sont disponibles pour assister à la messe dans le stade de football.

Pour les gens qui n’ont pu obtenir leur billet, Neil McCarthy souligne qu’ils pourront se reprendre lors de deux autres journées où des places seront rendues disponibles plus tard ce mois-ci.

Les organisateurs ont réparti le processus de réservation de billets sur une période de trois jours afin de faciliter la gestion des opérations et de prioriser les Autochtones qui souhaitent assister à la messe. L’objectif de la visite du pape est d’offrir en personne des excuses aux Autochtones pour l’implication de l’Église catholique romaine dans le système de pensionnats.

«Nous avons des sièges prévus pour les participants autochtones, que ce soit des survivants des pensionnats, des aînés, des gardiens du savoir ou tous ceux qui les appuient», a précisé mercredi M. McCarthy.

«Aujourd’hui, on a eu un très, très bon début de journée. Les gens veulent vraiment être avec (le pape)», a-t-il ajouté.

Le pape François est attendu à Edmonton le 24 juillet. Il doit rencontrer des survivants des pensionnats le lendemain, puis visiter le site de l’ancien pensionnat d’Ermineskin, à Maskwacis, situé à environ 80 km au sud d’Edmonton.

Par la suite, le souverain pontife doit poursuivre sa tournée à Québec le 27 juillet avant de se déplacer à Iqaluit le 29 juillet.

Cette visite au Canada fait suite à des excuses officielles offertes à une délégation de représentants autochtones s’étant rendue au Vatican, en avril. Le pape a offert des excuses aux survivants et à leurs descendants pour les traumatismes intergénérationnels causés par le système des pensionnats pour enfants autochtones au Canada.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.