170 morts dans l’écrasement d’un Boeing ukrainien près de Téhéran

TÉHÉRAN, Iran — Un avion ukrainien transportant 170 passagers et membres d’équipage s’est écrasé, mercredi, près d’un aéroport de Téhéran, en Iran. Selon les équipes d’urgence déployées sur les lieux de l’accident, personne n’aurait survécu à l’écrasement.

Un responsable des services d’urgence d’Iran, Pir Hossein Kulivand, a confirmé qu’il n’y aurait aucun survivant parmi les personnes à bord du Boeing 737-800 opéré par Ukraine International Airlines.

L’appareil avait décollé de l’Aéroport international Imam Khomeini et on suspecte que l’écrasement soit lié à un problème mécanique. L’avion s’est échoué dans une zone agricole à l’extérieur de Téhéran. Les secours tentent maintenant de récupérer les dépouilles des victimes.

L’avion avait décollé en matinée, mercredi, puis aurait cessé de transmettre toute donnée de vol immédiatement après son décollage, d’après le site Internet spécialisé FlightRadar24. Le transporteur aérien ukrainien n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

L’écrasement est survenu quelques heures à peine après l’attaque de missiles balistiques de l’Iran contre deux bases militaires en Irak, où se trouvaient des soldats américains et d’autres États alliés. Ces tirs constituent une réplique à l’assassinat du général responsable des Gardiens de la révolution, Qassem Soleimani, par les États-Unis.