1,8 M de déchets jonchent le fond de la baie de Fundy, estime une étude

HALIFAX — Selon une étude, plus de 1,8 million de déchets principalement en plastique sont dispersés sur le fond de la baie de Fundy, suscitant des inquiétudes quant aux dommages potentiels à la vie marine.

L’étude publiée jeudi dans Marine Pollution Bulletin a révélé la présence d’une moyenne de 137 pièces de déchets plastiques, d’engins de pêche abandonnés ou perdus et d’autres déchets par kilomètre carré d’océan.

Les chercheurs ont utilisé des photographies fixes et des vidéos prises sur 281 sites au cours des trois dernières années pour extrapoler la quantité de déchets présents dans une baie réputée pour sa vie marine, allant des baleines aux pétoncles.

Les matières plastiques, en particulier les sacs en plastique, représentaient un peu plus de la moitié du total des déchets, tandis que les engins de pêche allant des pièges aux gants en constituaient près de 30 pour cent. Les autres déchets — y compris les pneus et les métaux — ne représentaient qu’un peu plus du cinquième du total.

Le biologiste Tony Walker, professeur adjoint à l’école d’études sur les ressources et l’environnement de l’Université Dalhousie, a expliqué que ces déchets éliminent l’habitat potentiel et finissent par se transformer en microplastiques que les poissons et les invertébrés — et ultimement les humains — peuvent ingérer et retenir dans leur corps.

La chercheuse Alexa Goodman, l’auteure principale de l’étude, a déclaré que les gouvernements devraient collaborer avec l’industrie de la pêche pour mettre en place un système de recyclage des engins de pêche.

En outre, elle est favorable aux initiatives de plus en plus nombreuses visant à interdire l’utilisation de plastiques à usage unique et encourage les citoyens à cesser d’utiliser des plastiques tels que des tasses et des sacs à café.

Les plus populaires