ActualitésQuébec/CanadaSanté et Science

Le pont Champlain dans votre voiture

Quelque 80 % de la montagne de débris d’acier — et de béton — créée par la démolition du pont Champlain et de l’échangeur Turcot seront recyclés.

 

Photo: Graham Hughes/Presse Canadienne
Photo: Graham Hughes/Presse Canadienne

Il pourrait bien y avoir un peu du pont Champlain dans le métal de la boîte de fèves au lard que vous achèterez dans quelques années. En effet, 80 % de la montagne de débris d’acier — et de béton — créée par la démolition du pont Champlain et de l’échangeur Turcot seront recyclés.

La ferraille de structure peut facilement être réutilisée dans l’industrie de la conserve ou des pièces automobiles, notamment. En tout, 20 000 tonnes d’acier seront envoyées au recyclage.

Quant aux 480 000 tonnes de vieux béton, de récentes techniques permettront de les réutiliser, soit sous forme d’agrégat dans le béton neuf, soit comme gravier pour les routes.

Le ministère des Transports du Québec autorise l’utilisation du béton usagé comme gravier pour les fondations de routes, mais il ne permet pas encore de l’intégrer au béton neuf, contrairement à l’Ontario. Là-bas, « on sait faire du béton contenant 10 % ou 15 % de béton recyclé », déplore Nicolas Paradis, directeur des opérations à la Division béton de Lafarge.