Actualités

Déménager l’ONÉ à Ottawa serait «stupide», selon Rachel Notley

EDMONTON — La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a qualifié de «stupide» la proposition de déménager une partie des activités de l’Office national de l’énergie (ONÉ) à Ottawa.

Un comité fédéral sur la modernisation de l’ONÉ a proposé de transférer à Ottawa le conseil d’administration, une nouvelle agence de statistiques sur l’énergie, le bureau gouvernemental de coordination et le personnel du secteur du transport d’électricité.

Néanmoins, le comité a affirmé que le transfert de l’ensemble des activités de l’ONÉ, portant principalement sur les réglementations relativement aux pipelines, créerait trop de perturbations, et que d’autres propositions dans le rapport répondent de façon plus appropriée aux craintes concernant une partialité de l’ONÉ envers les entreprises pétrolières et gazières à Calgary.

Mme Notley a dit mardi n’avoir constaté aucune preuve d’un biais de l’ONÉ évoqué par quelques observateurs devant le comité, et certainement pas en raison de sa position géographique.

La première ministre de l’Alberta a dit trouver logique que l’organisme de réglementation soit établi à Calgary, pour favoriser une bonne compréhension du secteur qu’il réglemente, et a ajouté qu’un déménagement de l’ONÉ ne serait pas plus approprié que si l’Agence de promotion économique du Canada atlantique était transférée à Winnipeg.

Le comité d’experts a suggéré, dans son rapport publié lundi, la création d’une Commission canadienne sur le transport de l’énergie pour remplacer la structure actuelle de l’ONÉ. Cette commission, qui réglementerait le secteur de l’énergie, devrait être entièrement indépendante.

Elle participerait à l’évaluation des grands projets énergétiques, comme les projets d’oléoduc, conjointement avec l’Agence canadienne d’évaluation environnementale.

Ses membres n’auraient plus l’obligation de résider à Calgary comme c’est le cas présentement pour l’ONÉ, ce qui alimente la perception voulant que l’organisme soit trop proche de l’industrie pétrolière.