Le Canada souhaite des Casques bleus à la frontière entre l'Ukraine et la Russie
Actualités

Le Canada souhaite des Casques bleus à la frontière entre l’Ukraine et la Russie

BRUXELLES — La ministre canadienne des Affaires étrangères a indiqué mardi que son gouvernement appuierait l’envoi de Casques bleus dans l’est de l’Ukraine à condition qu’ils puissent aussi surveiller la frontière avec la Russie.

Interrogée par les journalistes à Bruxelles, mardi, Chrystia Freeland a précisé qu’«une mission de maintien de la paix dans le Donbass est envisageable à condition que ces Casques bleus soient postés à la frontière ukrainienne».

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé en septembre qu’il demanderait au Conseil de sécurité des Nations unies de déployer des Casques bleus pour patrouiller la ligne de front dans l’est de l’Ukraine, mais pas la frontière proprement dite.

La «guerre du Donbass», qui oppose les forces ukrainiennes aux séparatistes appuyés par Moscou, a fait plus de 10 000 morts depuis 2014.

La ministre canadienne a admis mardi qu’un déploiement de Casques bleus dans cette région n’est pas pour demain.

Mme Freeland participe à une réunion ministérielle de deux jours des pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à Bruxelles.