Actualités

Mountain Equipment Co-op rompt ses liens avec un fabricant de fusils d’assaut

VANCOUVER — Mountain Equipment Co-op (MEC) cède à la pression de ses membres et ne vendra plus d’équipements de plein air de marques appartenant à l’entreprise américaine Vista Outdoor, qui fabrique aussi des fusils d’assaut.

La coopérative MEC ne vend pas d’armes à feu, mais elle faisait face depuis quelques jours à une campagne sur les médias sociaux pour qu’elle cesse de vendre des articles produits par Vista Outdoor. L’entreprise américaine fabrique aussi des armes semblables à celle qui a été utilisée lors de la fusillade dans une école secondaire de la Floride le 14 février, qui a fait 17 morts.

MEC annonce jeudi qu’elle suspend toute commande passée aux cinq marques que possède Vista Outdoor — Bollé, Bushnell, CamelBak, Camp Chef et Jimmy Styks; la coopérative écoulera progressivement les stocks actuels de ces marques.

Dans une lettre ouverte aux membres de la coopérative, le chef de la direction, David Labistour, explique qu’il n’a pas été facile de trancher entre les «milliers de membres» qui demandaient d’arrêter de vendre ces produits, et d’autres membres qui croyaient «que de telles décisions d’achat devraient être laissées à la discrétion de chaque consommateur».

«En tant que chef de la direction, ma responsabilité est de m’assurer que nous prenons des décisions éclairées et réfléchies dans le meilleur intérêt de notre coop, et d’opérer un changement où cela est possible et cohérent avec notre présence sur le marché», explique M. Labistour.

Le directeur s’engage par ailleurs à «approfondir la question de la responsabilité sociale» de la coopérative en se penchant non seulement sur son empreinte environnementale et sur l’approvisionnement responsable, mais aussi sur les structures de propriété des fournisseurs.

Le détaillant canadien Coin des coureurs a aussi annoncé jeudi qu’il cesserait de commander des produits de CamelBak. Son fondateur John Stanton a souligné en entrevue téléphonique que le Coin des coureurs avait commencé à vendre des produits CamelBak il y a plus de dix ans, avant que la marque ne soit achetée par Vista Outdoor.

La décision d’abandonner CamelBak et de la remplacer par une autre marque a été difficile à prendre, mais l’entreprise a déterminé que les liens avec les fusils d’assaut étaient en contradiction de ses valeurs pour des communautés saines, sécuritaires et inclusives, a dit M. Stanton.

«Lorsque les consommateurs se prononcent avec leur portefeuille, les gens écoutent», a-t-il affirmé.

Mercredi, les détaillants américains Walmart et Dick’s Sporting Goods avaient adopté des mesures pour restreindre la vente des armes à feu dans leurs magasins. Dick’s n’offrira plus d’armes semi-automatiques, et ne vendra plus d’armes à feu en général à des jeunes de moins de 21 ans — comme Walmart.

Le jeune homme de 19 ans qui a ouvert le feu dans son ancienne école secondaire en Floride aurait utilisé un fusil semi-automatique AR-15 acheté tout à fait légalement.