Actualités

Le dénombrement des itinérants visibles a débuté mardi soir à Montréal

MONTRÉAL — Le premier volet du dénombrement des itinérants visibles à Montréal a débuté mardi soir, lorsque près de 550 bénévoles ont arpenté la ville et visité des refuges et logements de transition dans 12 arrondissements.

Ces bénévoles ont aussi arpenté des parcs, toutes les stations de métro et une partie du Montréal souterrain. Un questionnaire a été soumis aux itinérants.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, croit que les données recueillies aideront à mieux cerner les différents visages de l’itinérance afin de mieux aider les personnes qui la vivent.

Cette année, une attention particulière est portée à trois groupes: les femmes, les jeunes et les Autochtones, afin de mieux documenter leurs réalités.

Les données seront comparées à celles compilées en 2015 lors d’un exercice semblable.

Tout prochainement, des bénévoles visiteront une cinquantaine de centres de jour et d’autres ressources afin de demander aux usagers où ils ont passé la nuit du 24 avril et leur faire passer le questionnaire. Les hôpitaux de Montréal, les centres de thérapie pour alcoolisme et toxicomanie et les établissements de détention fourniront aussi des chiffres.

À la suite de l’exercice, l’équipe de recherche du Centre de recherche de l’hôpital Douglas compilera les données et rédigera un rapport d’analyse.