Actualités

Stages: les étudiants en sciences humaines de l’UQAM adoptent un mandat de grève

MONTRÉAL — Les étudiants en sciences humaines de l’UQAM ont adopté un mandat de grève générale illimitée pour faire pression sur le gouvernement dans le dossier des conditions des stagiaires.

Ils étaient réunis en assemblée générale, lundi soir.

Selon le communiqué reçu par courriel, les membres de l’Association facultaire étudiante des sciences humaines de l’UQAM (AFESH-UQAM) ont adopté un mandat de grève générale illimitée qui sera déclenchée le 18 mars suivant l’adoption d’un mandat de grève d’au moins une semaine touchant 20 000 étudiants dans trois régions administratives.

L’association a dit avoir également adopté cinq journées de grève ponctuelle en février et mars.

L’association compte notamment des membres en travail social, en psychologie et en sexologie qui doivent «compléter de nombreuses heures de stages obligatoires sans recevoir le moindre sou», a-t-on fait valoir.

Il est souligné qu’il s’agit d’une deuxième association à opter pour une grève générale illimitée relativement au dossier des stagiaires, après l’Association des étudiantes sages-femmes du Québec à l’UQTR.

«On compte mettre de la pression sur le gouvernement pour qu’il réponde rapidement à nos demandes: un salaire pour tous les stages et l’application des normes du travail pour les stagiaires, a indiqué Marie-Claire Lussier-Fournier, étudiante en psychologie et secrétaire à la mobilisation de l’AFESH-UQAM.