3M fabriquera des millions de masques N95 en Ontario, avec l’aide des gouvernements

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau et son homologue de l’Ontario, Doug Ford, ont annoncé vendredi un accord qui permettra au Canada de ne plus jamais être à la merci de fournisseurs étrangers pour s’approvisionner en équipement de protection individuelle en période de pandémie.

En vertu de cet accord, l’entreprise 3M augmentera la capacité de ses installations de Brockville, en Ontario, afin de pouvoir produire jusqu’à 100 millions de masques N95 de qualité médicale par an.

Les gouvernements fédéral et ontarien investissent chacun 23,3 millions $ pour soutenir l’accroissement de la capacité de production de l’usine.

L’Ontario et le gouvernement fédéral recevront chacun 25 millions de masques par an pendant cinq ans pour le personnel de la santé et d’autres travailleurs essentiels, à partir du début de l’année 2021.

M. Ford a déclaré vendredi que l’Ontario devait accélérer la production d’équipement de protection individuelle compte tenu de ce qui s’est passé au début de la crise de la COVID-19, lorsque le Canada a eu de la difficulté à s’approvisionner en masques et autre équipement sur le marché mondial très sollicité. 

Les précieux masques N95, utilisés par les travailleurs de la santé de première ligne, étaient particulièrement rares.

Des millions de masques que le Canada avait obtenus de la Chine se sont révélés défectueux et n’ont pas pu être utilisés.

Le premier ministre ontarien a également critiqué les tentatives du président américain Donald Trump de limiter l’exportation de masques N95 produits dans les usines aux États-Unis — notamment celles de 3M.

Le Canada ne sera «plus jamais» laissé à la merci d’autres pays dans sa lutte contre la COVID-19, a déclaré M. Ford à Brockville, vendredi.

L’entreprise 3M emploie environ 2000 personnes au Canada et exploite plusieurs usines en Ontario, ainsi qu’à Saguenay, au Québec, et au Manitoba. 

Deuxième contrat, après Medicom

Il s’agit du deuxième contrat pour la production au Canada de masques N95: la société Medicom, dans l’ouest de l’île de Montréal, avait signé en avril un contrat de 10 ans pour fournir au gouvernement fédéral des masques N95 et chirurgicaux.

Les contrats combinés de Medicom, d’une valeur de plus de 113 millions $, comprennent la fourniture chaque année de 24 millions de masques chirurgicaux et 20 millions de masques N95.

En un peu plus de deux mois, Medicom a transformé en usine de masques un entrepôt de Saint-Laurent. L’usine a déjà commencé à produire des masques chirurgicaux pour Ottawa, alors que la production de N95 débutera ce mois-ci, avec les premières livraisons prévues à l’automne. Les règlements de Santé Canada exigent l’approbation des masques et chaque envoi doit être inspecté par l’Agence de la santé publique du Canada aux fins de contrôle de la qualité.

Le Canada a conclu des contrats pour obtenir 154,5 millions de masques N95 et KN95 — jusqu’ici tous importés. En date du 3 août, plus de 54 millions de masques N95 et KN95 avaient été livrés au Canada. Les KN95 sont l’équivalent chinois des N95; ils sont certifiés par l’agence américaine de santé et de sécurité du travail.

Laisser un commentaire
Les plus populaires