Une fusillade dans une école en Russie fait 17 morts, dont 11 enfants, et 24 blessés

MOSCOU — Un homme armé a ouvert le feu dans une école du centre de la Russie, lundi, tuant 17 personnes, dont 11 enfants, et en blessant 24 autres, avant de se suicider, selon les autorités.

La fusillade a eu lieu à l’école n° 88 d’Ijevsk, une ville située à un millier de kilomètres à l’est de Moscou, dans la région d’Oudmourtie. L’école accueille des enfants de la première à la onzième année. 

La commission d’enquête russe a identifié le tireur comme étant Artyom Kazantsev, 34 ans, diplômé de la même école, et a déclaré qu’il portait un t-shirt noir avec des «symboles nazis». Aucun détail sur ses motivations n’a été dévoilé.

Le gouvernement d’Oudmourtie a déclaré que 17 personnes, dont 11 enfants, avaient été tuées dans la fusillade. Selon la commission d’enquête russe, 24 autres personnes, dont 22 enfants, ont été blessées.

Le gouverneur d’Oudmourtie, Alexander Brechalov, a déclaré que le tireur, qui, selon lui, était enregistré comme patient dans un établissement psychiatrique, s’était suicidé après l’attaque.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a décrit la fusillade comme «un acte terroriste» et déclaré que le président russe, Vladimir Poutine, avait donné tous les ordres nécessaires aux autorités compétentes.

La Garde nationale russe a déclaré que Kazantsev avait utilisé deux armes de poing non létales, mais adaptées pour tirer de vraies balles. Les armes n’étaient pas enregistrées auprès des autorités.

Ijevsk, une ville de 640 000 habitants, est située à l’ouest des montagnes de l’Oural, dans le centre de la Russie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.