62e Carnaval de Québec: l’organisation satisfaite et optimiste pour l’avenir

QUÉBEC – L’organisation du 62e Carnaval de Québec, qui s’est terminé dimanche, se dit satisfaite de la participation populaire et optimiste pour l’avenir.

En entrevue avec La Presse Canadienne, le président du conseil d’administration, Alain April, a affirmé que ce «Carnaval de transition», comme il l’a lui-même qualifié, a permis de constater à quel point la population de Québec «aime son Carnaval et ne veut pas le perdre».

Malgré le temps clément qui a nui à certaines journées d’activités, l’organisation a affirmé être «satisfaite de la réponse positive des participants», dans un communiqué publié dimanche.

M. April estime par ailleurs que la couverture médiatique a été «un peu négative», «à tort ou à raison», ajoute-t-il.

Il explique que le conseil d’administration travaille déjà à «améliorer le produit» pour les prochaines années. Plusieurs idées soumises lors de consultations, dans le cadre de groupes de discussion, ont déjà été retenues.

L’enjeu financier était de taille cette année pour le Carnaval de Québec. Encore là, l’optimisme règne du côté du conseil d’administration car la campagne de la Bougie a rapporté plus d’argent que prévu, sans oublier l’apport de sept commanditaires majeurs.

Alain April croit qu’il faudra augmenter «les revenus populaires» pour bonifier l’offre, grâce notamment à «des associations».

Le Carnaval demeure l’événement annuel attirant le plus grand nombre de touristes à Québec, peut-on lire dans le communiqué.

Bonhomme Carnaval a mis fin aux activités du 62e Carnaval en redonnant les clés de la ville au maire Régis Labeaume, dimanche.

Un bilan plus complet du carnaval de 2016 sera présenté par l’organisation au printemps.