89 municipalités québécoises sont toujours aux prises avec des inondations

MONTRÉAL — Quatre-vingt-neuf municipalités sont toujours touchées par les récentes crues printanières au Québec. Trois secteurs étaient aux prises avec des inondations majeures samedi et les niveaux d’eau étaient à la hausse selon les informations du ministère de la Sécurité publique. 

Le lac des Deux Montagnes, à Pointe-Calumet, ainsi que la rivière des Outaouais, dans le secteur de Fort-Coulonge et celui d’Ottawa, près du parc Britannia, connaissent des inondations jugées majeures.  

Neuf inondations moyennes ainsi que huit inondations mineures étaient aussi répertoriées par la Sécurité publique. 

Selon les informations publiées par le ministère samedi avant-midi,  environ 1280 résidences sont toujours inondées après la hausse des niveaux d’eau et près 1340 résidences restent isolées.

Sur le réseau routier, un total de 292 routes sont toujours impactées par la situation, ce qui entraîne des fermetures, complètes ou partielles. L’Outaouais est la région la plus touchée avec 110 voies perturbées par les récentes intempéries. 

Dans Charlevoix, la route provinciale 138 est toujours fermée à la hauteur de la rivière des Mares à Baie-Saint-Paul. 

Québec a annoncé vendredi que 138 municipalités et leurs citoyens pourront bénéficier du Programme général d’assistance financière lors de sinistres. La liste des municipalités est disponible sur le site Web du ministère de la Sécurité publique. 

«Ce programme constitue une assistance de dernier recours, notamment pour réparer certains dommages admissibles aux résidences principales, aux entreprises et aux infrastructures municipales essentielles», peut-on lire dans un communiqué du gouvernement. 

Le programme peut notamment indemniser des municipalités pour leurs dépenses additionnelles occasionnées par la mise en place de mesures préventives temporaires, d’intervention ou de rétablissement.

«Nous sommes présents pour soutenir les municipalités, les citoyens et les entreprises qui doivent faire face aux conséquences d’un sinistre, de même que les organismes qui leur prêtent main-forte dans ces circonstances difficiles», a déclaré dans un communiqué le ministre des la Sécurité publique, François Bonnardel. 

On précise qu’une municipalité n’est pas admissible à une aide financière si elle n’a pas adopté de plan de sécurité civile. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.