À 5 ou à 6 doses par fiole, il y aura 4 millions de doses de Pfizer avant le 31 mars

OTTAWA — Santé Canada étudie encore la demande de Pfizer de calculer six doses par fiole de vaccin livrée plutôt que cinq, mais le gouvernement fédéral se prépare déjà à se plier au nouveau calcul de la compagnie pharmaceutique.

Ottawa a commandé 40 millions de seringues nécessaires pour extraire des quantités plus petites de chaque fiole. Deux millions de ces seringues spéciales seront livrées la semaine prochaine.

Dans sa mise à jour jeudi, le responsable de la distribution des vaccins contre la COVID-19 achetés par Ottawa, le major général Dany Fortin, a assuré que quoi qu’il arrive, ce sera bel et bien 4 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech qui auront été livrées au pays d’ici le 31 mars.

Le militaire affirme que si Santé Canada n’approuvait pas le calcul de six doses par fiole, Pfizer devra s’ajuster. Mais pour l’instant, la compagnie planifie ses prochaines livraisons en comptant six doses par fiole tandis qu’Ottawa en compte encore cinq.

Comme annoncé la semaine dernière, le Canada recevra 79 000 doses de Pfizer la semaine prochaine. La semaine qui suivra, Ottawa n’attend que quelque 70 000 doses. Puis, ce sera 335 000 doses pour la semaine du 15 février et 395 000 doses pour la dernière semaine de février.

«On a un chiffre qui demeure à être articulé en termes de quantités par semaine pour le mois de mars», a précisé M. Fortin.

Mais comme Ottawa a partagé avec les provinces, pour planification, des chiffres de mars, certaines d’entre elles ont fait savoir, inquiètes, que le total pour le premier trimestre arrive à 3,5 millions plutôt que 4 millions.

«Le chiffre total que (Pfizer) nous a indiqué (…) arrive à un nombre nécessairement insuffisant de doses, basé sur cinq doses par fiole. (…) On va continuer de réviser nos chiffres avec Pfizer. Pfizer nous assure que nous allons atteindre un total de 4 millions de doses d’ici fin mars», a expliqué le major général.

M. Fortin en conclut que les chiffres présentés par la compagnie devront être rajustés pour mars, et peut-être même pour février, si Santé Canada maintenait à cinq le nombre de doses par fiole.

Et puis, M. Fortin insiste qu’il faut se concentrer sur le long terme et fait miroiter les 20 millions de doses promises de Pfizer et de Moderna, les deux vaccins autorisés par Santé Canada, entre avril et juin.

Pour le moment, la campagne de vaccination au pays avance à pas de tortue. «En date d’aujourd’hui, 902 446 doses de vaccins ont été administrées au Canada», a annoncé l’administrateur en chef adjoint de l’Agence de la santé publique du Canada, Howard Njoo.

«Environ 2,3 % de la population canadienne a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 et (…) 0,1 % de la population a reçu les deux doses», a calculé Dr Njoo.

Critiques de Québec

À Québec, François Legault a, comme il en a pris l’habitude, offert ses critiques de la gestion d’Ottawa de la pandémie.

«On a des inquiétudes tant que les personnes de 65 ans et plus ne seront pas vaccinées», a affirmé le premier ministre, avant de souligner la «mauvaise nouvelle».

«On va recevoir moins de vaccins que ce qu’on pensait recevoir», a-t-il dit.

«Une date qui va devenir très importante, c’est quand aurons-nous vacciné toutes les personnes de 65 ans et plus. (…) Malheureusement, avec les nouvelles qu’on a, cette date-là s’éloigne», s’est-il désolé.

Quelques minutes plus tard, son ministre de la Santé, Christian Dubé, a déclaré que malgré le retard confirmé par Ottawa, Québec recevra, avant le 31 mars, les 1,3 million de doses de vaccins attendues pour le premier trimestre.

Laisser un commentaire