À Calgary, un père Noël sur roues fait des heureux en plein pandémie

CALGARY — Pour apercevoir le père Noël pendant le temps des fêtes, ne cherchez plus un traîneau volant déambuler dans le ciel, mais plutôt un camion-restaurant dans les rues.

À Calgary, la Santa School entraîne des aspirants pères Noël et les envoie à des évènements. Pendant la pandémie de COVID-19, elle devait trouver une façon de rendre les visites plaisantes et significatives pour les enfants tout en conservant une distanciation physique.

« Une des choses que nous avons découvertes pendant la pandémie est que les gens veulent encore la normalité et des expériences plaisantes avec leur famille et leurs amis », affirme la directrice de la Santa School, Jennifer Andrews.

En plus de la Santa School, Mme Andrews et son mari, Jeremy, s’occupent du camion-restaurant Family Squeezed Lemonade. Cet été, ils ont pris part à plusieurs événements de service au volant qui respectaient les mesures sanitaires.

« Si on peut le faire avec des camions-restaurants, on peut le faire avec le père Noël », avance Jeremy Andrews.

La Santa School a alors créé une scène de Noël à air ouverte à l’arrière d’un camion, qui peut voyager vers les maisons et les entreprises.

Les enfants ne pourront pas s’asseoir sur les genoux du père Noël, mais pourront s’installer sur une chaise, se faire raconter des histoires et poser pour des photos à une distance de deux mètres.

En temps normal, la Santa School tient des formations de deux jours où des aspirants pères Noël peuvent apprendre à développer leur personnage, interagir avec les enfants, parfaire leur apparence et apprendre à projeter leurs « ho ho ho » de la bonne façon.

 Les cours normaux de la Santa School, qui incluent des leçons de jeu, danse et chant, n’ont pas eu lieu comme prévu à l’automne. Habituellement, plusieurs participants sont des hommes âgés, qui sont particulièrement en danger s’ils contractent la COVID-19.

Selon M. Andrews, il s’agit d’une année très difficile pour les propriétaires de petites entreprises et peu de choses sont allées en leur faveur récemment.

« Que peut-on faire pour que ça fonctionne ? Que peut-on faire qui va assurer que certains pères Noël aient du travail? Que peut-on faire pour que les familles et les enfants soient heureux tout en étant tout de même en sécurité? », se demande-t-il.

Laisser un commentaire