À Montréal, divers outils seront offerts pour démystifier le système de justice

MONTRÉAL — Pendant quelques jours, la Grande-Place du Complexe Desjardins, à Montréal, se métamorphosera en cabinet juridique géant.

De lundi à jeudi, ce vaste espace accueillera, en effet, le Salon VISEZ DROIT, un événement au cours duquel les visiteurs pourront avoir droit à des consultations gratuites qui leur seront offertes par une centaine d’avocats bénévoles aux expertises variées.

En plus d’y obtenir des conseils juridiques, il sera également possible pour les participants de s’y promener à travers des stands pour y puiser des informations qui leur seront fournies par les représentants de diverses organisations comme la Régie du logement ou encore Éducaloi.  

Question de rendre l’événement plus ludique, de nombreuses activités sur scène sont également prévues.

Il s’agira notamment de procès simulés, de débats oratoires et de jeux interactifs.

En entrevue à La Presse canadienne, l’avocat Horia Bundaru, qui agit à titre de porte-parole pour le Salon VISEZ DROIT, a expliqué qu’un objectif fort simple sera lié à l’événement.

«Le but, ce sera de démocratiser la justice», a-t-il résumé.

«Les citoyens ne connaissent pas trop leurs droits, ne savent pas toujours à qui s’adresser et comment s’y prendre pour les faire valoir. Alors, le Salon [VISEZ DROIT] viendra fournir au grand public une première porte d’entrée sur la justice», a-t-il ajouté, enthousiaste.

L’événement chapeauté par le Barreau de Montréal en sera à sa 21e présentation cette année.

Le nouveau juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner, a accepté d’en assumer la présidence d’honneur.