ABI: Les Métallos réclament une rencontre avec le premier ministre Legaut

Le syndicat des Métallos, qui représente les travailleurs en lock-out d’ABI, a réclamé samedi une rencontre avec le premier ministre du Québec, François Legault, afin qu’il intervienne pour qu’il corrige ce que l’organisation syndicale qualifie de «déséquilibre des forces en présence».

Réunis en assemblée générale pour faire le point sur la situation, les syndiqués ont demandé aussi un «arbitrage accéléré» afin de tenter de dénouer l’impasse dans laquelle se trouvent les syndiqués d’ABI, après plus de 13 mois de lock-out.

Un tel arbitrage est exécutoire, mais les deux parties doivent y consentir au départ.

Or, la direction de l’aluminerie a déjà affirmé, pas plus tard que vendredi, qu’elle n’en voulait pas. «L’arbitrage ne sécurisera pas l’avenir d’ABI. Les processus alternatifs ne sont pas les solutions appropriées pour résoudre le conflit», a dit la direction par courriel.

Dans un communiqué, le syndicat a rappelé que M. Legault avait promis de faire du règlement de ce conflit une priorité. «Force est de constater qu’il n’a pas encore joué le rôle de leadership qu’il disait attendre d’un gouvernement alors qu’il était en campagne électorale, a déploré le président de la section locale 9700 des Métallos, Clément Masse. Après plus de 13 mois, c’est d’un vrai leadership gouvernemental dont on a besoin pour rétablir l’équilibre, Alcoa se moque de ses travailleurs, se moque du gouvernement, se moque de la société qui lui permet de prospérer avec ses trois alumineries.»

Selon le syndicat, la direction a jeté un discrédit sur l’hypothèse de règlement envisagée par le ministre du Travail Jean Boulet, avant même qu’elle ne soit formulée.

Vendredi, le ministre refusait de rester les bras croisés. Il compte soumettre une hypothèse de règlement aux deux parties d’ici 10 jours. Il reviendra à la maison-mère Alcoa à Pittsburgh et à l’assemblée générale des syndiqués de se prononcer sur cette hypothèse, affirme-t-il.

«Minimalement, cette hypothèse-là contribuera à les rapprocher ou à provoquer une reprise des discussions», a-t-il avancé.

Les plus populaires