Accès à l’information: Ottawa doit «faire mieux», reconnaît le ministre Duclos

OTTAWA — Le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, reconnaît que le gouvernement fédéral doit «faire mieux» pour répondre aux demandes formelles de renseignements de la part du public.

Ces commentaires du ministre font suite au témoignage de la commissaire à l’information, Caroline Maynard, qui a souligné que les agences fédérales n’ont pas les ressources nécessaires pour répondre au nombre croissant de demandes d’accès à l’information.

Pourtant, il est d’autant plus important de rendre l’information disponible dans des délais opportuns en temps de pandémie, a soutenu le ministre Duclos, tandis que les citoyens inquiets tendent à se tourner vers le gouvernement pour obtenir des renseignements.

En conférence de presse, lundi, M. Duclos a affirmé que, même si les fonctionnaires travaillant à domicile ont été confrontés à de véritables obstacles pour donner suite à des demandes de renseignements dans le cadre de la crise sanitaire, le gouvernement devra faire mieux à long terme.

Il a montré du doigt les vulnérabilités technologiques de certains ministères et agences qui compliquent la transmission d’informations.

Mais les agences devraient également dévoiler davantage de documents sans qu’on leur en fasse la demande formelle, a-t-il ajouté.

Le président du Conseil du Trésor n’a toutefois pas évoqué la possibilité de rehausser les investissements pour une meilleure diffusion des informations publiques.

Laisser un commentaire
Les plus populaires