Accident à Dubaï: la vitesse et l’alcool sont mis en cause

DUBAÏ, Émirats arabes unis – L’alcool et la vitesse ont contribué à l’accident de la route qui a coûté la vie à quatre personnes, dont deux Canadiens, plus tôt cette semaine à Dubaï, aux Émirats arabes unis, a annoncé mercredi un procureur émirien.

Les quatre victimes sont un boxeur torontois, son cousin, une femme qui avait survécu à l’attentat du marathon de Boston et une amie.

Le procureur Salah Bu Farousha a expliqué à l’Associated Press que l’enquête se poursuit pour faire la lumière sur l’accident survenu tôt dimanche dans le quartier de Jumeirah Lake Towers. Il a toutefois confirmé que les quatre personnes qui se trouvaient à bord de la Ferrari 458 Spider jaune à deux places avaient bu.

La luxueuse voiture a été sectionnée en deux après avoir heurté un pilier à haute vitesse.

M. Bu Farousha a refusé d’identifier les victimes, mais on sait qu’il s’agit du boxeur torontois Cody Nixon, de son cousin James Portuondo, et des Américaines Victoria McGrath et Priscilla Perez Torres.

M. Bu Farousha a révélé que des images captées par des caméras de surveillance dix minutes avant l’accident montrent que les deux femmes se sont entassées sur le siège du passager, que le boxeur s’est installé au milieu et que l’autre homme conduisait.

Il a ensuite expliqué que le conducteur a perdu le contrôle de la puissante voiture dans une courbe où la limite de vitesse est de 40 kilomètres/heure. Il n’a pas voulu dire à quelle vitesse circulait la voiture à ce moment.

Mme McGrath avait été blessée à la jambe gauche par l’explosion de la première des deux bombes cachées près du fil d’arrivée du marathon de Boston. Elle travaillait depuis avec les enfants handicapés et les anciens combattants.