Accusé de voies de fait sur une femme, Éric Lapointe aura un procès en octobre

MONTRÉAL — Accusé de voies de fait sur une femme, le chanteur rock Éric Lapointe subira un procès de trois jours en octobre prochain.

Il aura lieu les 27, 28 et 29 octobre, à la Cour municipale de Montréal.

Auparavant, le juge a mis de côté un après-midi, soit le 7 août prochain, pour que l’avocat de l’accusé, Me Jacklin Turcot, puisse présenter une requête avant le procès. Il souhaite obtenir des déclarations de la plaignante dans cette affaire, qui auraient été faites après que les accusations ont été portées. La procureure de la ville de Montréal a aussi une demande à faire à la Cour à cette date, dont elle n’a pas révélé la nature.

Me Turcot a demandé mardi matin que sa requête soit mise sous scellé, dès qu’elle sera déposée à la Cour, pour que personne ne puisse la lire. Le juge a accédé à cette demande.

L’avocat d’Éric Lapointe a aussi demandé au juge de ne pas obliger son client à être présent en Cour le 7 août, ni pour son procès. Le juge a accepté pour le 7 août mais ne s’est pas mêlé du reste: il a remis cette décision entre les mains du magistrat qui entendra les requêtes cet été.

L’homme de 50 ans n’était pas présent mardi à la Cour municipale. Il s’est fait représenter par son avocat, comme cela est permis.

Ni son avocat ni la procureure de la ville de Montréal, Me Christine Plourde, n’ont voulu parler aux journalistes mardi matin.

Éric Lapointe avait plaidé non coupable en octobre.

Les faits reprochés au populaire interprète de «N’importe quoi» se seraient déroulés le 30 septembre 2019.

Un interdit de publication empêche quiconque de dévoiler l’identité de la plaignante dans cette affaire. 

Les plus populaires