Adoption au Maroc par 164 pays du Pacte mondial pour des migrations sûres

MARRAKECH, Maroc — Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été approuvé par acclamation lundi au Maroc par 164 États sous l’égide de l’Assemblée générale des Nations unies (ONU).

Ce Pacte mondial non contraignant reconnaît qu’une approche coopérative est nécessaire pour optimiser les avantages globaux de la migration, tout en atténuant ses risques et ses défis pour les individus et les communautés des pays d’origine, de transit et de destination. Il reconnaît également que tout individu a droit à la sécurité, à la dignité et à la protection.

Les États-Unis de même que plusieurs autres pays, dont quelques-uns en Europe, ont déjà signifié leur intention de ne pas faire partie du Pacte.

Au Canada, le premier ministre Justin Trudeau a toujours manifesté son appui au Pacte, contrairement à l’opposition officielle du Parti conservateur qui lui reproche de donner à des entités étrangères une influence sur le système d’immigration du Canada.

Selon l’ONU, il y a plus de 68 millions de personnes en déplacement forcé aujourd’hui à travers le monde.