Affaire Syed: les preuves disponibles depuis longtemps, dit l’animatrice de «Serial»

BALTIMORE — La créatrice du populaire balado «Serial» ayant contribué à libérer un homme du Maryland emprisonné pendant deux décennies a déclaré mardi qu’elle ressentait un mélange d’émotions quant au temps qu’il a fallu aux autorités pour agir sur des preuves disponibles depuis longtemps.

L’ordre d’une juge de libérer Adnan Syed et d’annuler sa condamnation pour meurtre lundi est intervenu après que la procureure locale a créé une unité chargée de revoir la condamnation et qu’une nouvelle loi du Maryland relative à la condamnation des mineurs a fourni un mécanisme pour réexaminer l’affaire (Syed avait 17 ans quand Hae Min Lee a été tuée). Tout cela après que le balado «Serial» en 2014 a transformé les détails de l’affaire en une obsession pour d’innombrables détectives amateurs.

L’avocate de l’État de Baltimore, Marilyn Mosby, a immédiatement applaudi la décision de la juge comme une victoire pour la justice, mais la libération de M. Syed est venue comme un rappel doux-amer pour ceux qui étaient conscients des lacunes de l’affaire depuis des années. 

Dans un nouvel épisode de «Serial» diffusé mardi, l’animatrice Sarah Koenig a souligné que la plupart ou la totalité des preuves citées dans la requête des procureurs pour annuler la condamnation étaient disponibles depuis 1999.

«Hier (lundi), on a beaucoup parlé d’équité, mais la plupart de ce que l’État a mis dans cette motion d’annulation, toutes les preuves réelles, étaient connues ou accessibles aux policiers et procureurs en 1999», a déclaré Mme Koenig. 

«Donc, même le jour où le gouvernement reconnaît publiquement ses propres erreurs, il est difficile de se réjouir d’un triomphe de l’équité. Parce que nous avons construit un système qui met plus de 20 ans à s’autocorriger. Et ce n’est pas le seul cas.»

Mme Koenig a fait valoir que l’affaire contre M. Syed impliquait «à peu près tous les problèmes chroniques» du système, y compris des témoignages peu fiables et des preuves qui n’ont jamais été partagées avec l’équipe de défense de M. Syed.

Lundi, la juge de la Cour de circuit Melissa Phinn de Baltimore a ordonné la libération de M. Syed après avoir annulé sa condamnation pour le meurtre en 1999 de l’étudiante Hae Min Lee, l’ex-petite amie de M. Syed. Aujourd’hui âgé de 41 ans, Adnan Syed a toujours clamé son innocence, mais en 2019, la plus haute juridiction de l’État avait rejeté son appel pour un nouveau procès.

À la demande des procureurs qui ont déclaré avoir récemment découvert de nouvelles preuves, Mme Phinn a jugé que l’État avait violé son obligation légale de partager des preuves qui auraient pu renforcer la défense de M. Syed. La juge a déclaré que l’État devait décider de demander une nouvelle date de procès ou de classer l’affaire dans les 30 jours.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.