Affaires mondiales tente d’aider les 13 Canadiens détenus en Éthiopie

OTTAWA — Des responsables canadiens sont en contact avec le gouvernement éthiopien concernant les 13 Canadiens arrêtés dans ce pays la semaine dernière, affirme Affaires mondiales Canada.

L’organisation Canadian Humanitarian a rapporté samedi qu’un groupe comprenant dix volontaires canadiens, trois employés canadiens et deux employés éthiopiens avait été arrêté en Éthiopie. Les autorités de ce pays d’Afrique de l’Est les soupçonnent d’avoir pratiqué la médecine sans autorisation et d’avoir dispensé des médicaments périmés. L’organisation conteste ces allégations.

Une porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Krystyna Dodds, a déclaré lundi que le ministère était au courant de l’arrestation des Canadiens à Gondar, une ville du nord de l’Éthiopie.

Elle a indiqué que le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, avait discuté de la situation avec son homologue éthiopien Gedu Andargachew.

Des agents consulaires canadiens sont en contact avec les autorités éthiopiennes pour tenter d’obtenir plus d’information, a-t-elle ajouté. Ils fournissent également du soutien aux familles des Canadiens détenus.

Aucun porte-parole de Canadian Humanitarian n’a répondu aux courriels et aux appels de La Presse canadienne.

Un communiqué publié samedi sur le site web de l’organisation explique que le groupe est composé de médecins et d’autres professionnels de la santé dont la mission est de fournir des soins médicaux essentiels aux Éthiopiens.

Le groupe se décrit comme un organisme de bienfaisance établi à Medicine Hat, en Alberta, qui envoie des bénévoles à l’étranger pour fournir un soutien médical et dentaire, ainsi que d’autres services humanitaires.

Les plus populaires