Afrique du Sud: 15 morts lors d’une fusillade dans un bar de Soweto

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — Une fusillade dans une taverne de la cité-banlieue de Soweto à Johannesburg a tué 15 personnes et en a laissé d’autres dans un état critique, selon la police sud-africaine. 

Le commissaire de police de la province de Gauteng, le lieutenant-général Elias Mawela, a indiqué qu’ils enquêtaient sur des informations selon lesquelles un groupe d’hommes serait arrivé dans un minibus-taxi et aurait ouvert le feu sur certains des clients du bar peu après minuit dimanche. 

Les blessés ont été transportés à l’hôpital Chris Hani Baragwanath. 

Selon la police, le nombre de cartouches trouvées sur les lieux indique qu’un groupe de personnes a ouvert le feu dans le bar. 

Dans un autre incident, quatre personnes ont été abattues par des inconnus armés dans une taverne de Sweetwaters, près de Pietermaritzburg, samedi soir.

Selon la police, deux hommes sont entrés dans la taverne et ont ouvert le feu au hasard sur les clients, tuant deux personnes sur les lieux tandis que deux autres ont été confirmées mortes à l’hôpital. La police a déclaré que huit autres victimes recevaient des soins dans un hôpital. Les personnes décédées étaient âgées de 30 à 45 ans et la police enquête sur des accusations de meurtre et de tentative de meurtre.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a condamné les deux fusillades.

«En tant que nation, nous ne pouvons pas permettre à des criminels violents de nous terroriser de cette manière, quel que soit l’endroit où de tels incidents peuvent se produire», a déclaré M. Ramaphosa dans un communiqué.

«En tant que gouvernement, citoyens et structures de la société civile, nous devons tous travailler ensemble encore plus étroitement pour améliorer les conditions sociales et économiques dans les communautés, réduire les crimes violents et éradiquer la circulation illicite des armes à feu», a-t-il ajouté.

La fusillade dans un bar survient deux semaines après que 21 adolescents ont été retrouvés morts dans une taverne de la ville d’East London. La cause de ces décès n’a pas encore été annoncée par les autorités, mais les adolescents n’ont pas été abattus ni écrasés dans une bousculade, selon des responsables.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.