Afrique du Sud: décès du militant anti-apartheid Denis Goldberg à 87 ans

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — Une figure de proue de la lutte à l’apartheid en Afrique du Sud, Denis Goldberg, a perdu la vie à sa résidence de la région du Cap à l’âge de 87 ans.

Il souffrait d’un cancer des poumons et de diabète selon sa nièce, Joy Noero.

Denis Goldberg a été une personnalité bien en vue de l’African National Congress (ANC) aux côtés de Nelson Mandela. M. Goldberg, un blanc, a passé 22 ans en prison pour son implication dans l’ANC qui luttait pour l’abolition de l’apartheid, un système politique raciste imposé par la minorité blanche sud-africaine.

Pendant que les condamnés noirs de l’ANC étaient emprisonnés à Robben Island, Denis Goldberg a été séparé d’eux en étant détenu dans la capitale, Pretoria.

Après la chute de l’apartheid et sa sortie de prison, Denis Goldberg a été critique à l’endroit de l’ANC qui a pris le pouvoir en Afrique du Sud. Il a reproché au gouvernement les piètres conditions économiques dans lesquelles la majorité noire a été maintenue.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a souligné la droiture du leadership éthique de Denis Goldberg. La Fondation Nelson-Mandela voit en lui un membre important de la génération qui a profondément défini l’histoire du pays.

 

Les plus populaires