Agressions dans les Laurentides lundi soir: deux femmes victimes d’un homicide

MONTRÉAL — Deux femmes sont mortes à la suite d’une agression commise lundi soir dans une maison de Sainte-Sophie, dans les Laurentides. La Sûreté du Québec (SQ) considère l’affaire comme un double meurtre. 

La première victime, âgée de 60 ans, est décédée de ses blessures mardi. Le décès de la seconde femme, âgée de 28 ans et qui a un lien familial avec la sexagénaire, a été confirmé quelques heures plus tard vers la fin de l’avant-midi dans un hôpital de la région de Montréal. 

«L’équipe des crimes contre la personne est en mesure de déterminer que les deux femmes ont été victimes d’un homicide. Les enquêteurs travaillent donc à résoudre un double meurtre», mentionne une porte-parole de la SQ, Anik Lamirande. 

Les services d’urgence ont été informés de la double agression par un appel logé au central téléphonique 911 vers 21h15, lundi. Les victimes ont été trouvées peu après dans une résidence unifamiliale de la rue Samson, là où les agressions auraient été perpétrées.

À peu près à la même heure, un automobiliste a percuté une autre voiture à Saint-Jérôme, à quelques kilomètres au sud-ouest de Sainte-Sophie.

La SQ a confirmé que cet automobiliste a été impliqué dans les agressions de Sainte-Sophie. Ce suspect, qui est âgé de 33 ans, a été gravement blessé lors de l’accident et a été transporté à l’hôpital, tout comme l’autre automobiliste victime de la collision.

La police signale qu’on ne craint plus pour leur vie.   

Le suspect sera rencontré par les enquêteurs dès que son état de santé le permettra. 

L’enquête est dirigée par l’escouade des crimes majeurs de la Sûreté du Québec; des techniciens en identité judiciaire sont aussi mis à contribution. 

Deux scènes de crimes étaient examinées par la police mardi matin, à Sainte-Sophie et à Saint-Jérôme.

Laisser un commentaire