Aide financière d’Ottawa: les étudiants maintenant, les aînés bientôt

OTTAWA — Le gouvernement fédéral annonce une nouvelle aide financière pour les étudiants et promet une annonce bientôt pour les personnes âgées.

Une fois de plus, le premier ministre Justin Trudeau a donc dû justifier pourquoi il multiplie les mesures d’aide financière plutôt que d’instaurer un revenu minimum garanti pour tous.

Avec ce nouvel accès à une prestation canadienne d’urgence (PCU) de 1250 $ par mois, l’instauration d’une bourse pour bénévolat et l’augmentation des bourses d’étude, les étudiants recevront un coup de main qu’Ottawa évalue à 9 milliards $ pour faire face à la crise de la COVID-19.

«Nous avons priorisé notre réponse pour ceux qui ont perdu leur chèque de paye. (…) Aujourd’hui, (…) parce qu’on arrive à la fin de l’année scolaire, (…) on introduit la prestation canadienne d’urgence pour les étudiants. Maintenant, on va se pencher sur les aînés aussi. On a déjà pris certaines mesures pour aider nos aînés, mais on va en faire plus. Et on va avoir des choses à annoncer dans les jours à venir», a indiqué M. Trudeau lors de son point de presse quotidien, mercredi.

Le premier ministre assure que l’administration d’un revenu minimum garanti pour tous n’aurait pas été beaucoup plus simple que la distribution de la PCU. Et plus important, selon lui, «on a choisi d’aider d’abord et avant tout, et le plus possible, ceux qui en avaient réellement besoin».

Gestion de la crise par Québec

«On respecte les juridictions provinciales. Je pense que le Québec fait une bonne job de gérer ses propres enjeux», a offert M. Trudeau lorsqu’il a été invité à commenter l’ampleur de l’épidémie au Québec où on voit le plus grand nombre de malades et le plus grand nombre de décès.

Le premier ministre affirme avoir répondu aux demandes d’aide du Québec lorsque celles-ci ont été formulées. Il se dit prêt à faire de même s’il y a d’autres demandes spécifiques.

«Nous allons toujours respecter et appuyer les provinces dans leurs juridictions provinciales», a-t-il dit.

Mercredi, le Québec et l’Ontario ont demandé l’envoi de militaires pour alléger le fardeau dans les établissements de soins de longue durée.

Prenant bien soin de ne rien reprocher aux provinces, la vice-première ministre Chrystia Freeland a partagé son inquiétude à propos de la façon dont les personnes âgées sont traitées.

«Nous devons tous réfléchir bien fort à ce que ceci nous dit à propos des soins de longue durée au Canada», a fait remarquer Mme Freeland, lors de la conférence de presse des ministres du gouvernement Trudeau.

«Quand nous aurons éteint ce feu, je pense que nous aurons besoin d’avoir une conversation nationale sérieuse à propos de notre façon de prendre soin de nos aînés», a-t-elle dit.

Rapatriements

Depuis un mois, 20 000 Canadiens ont pu être rapatriés au Canada, selon le calcul offert mercredi par le premier ministre Trudeau.

Au cours de la journée, des Canadiens sont rentrés au pays en provenance de l’Inde, de l’Irak et de la Jamaïque.

Des membres d’équipage canadiens ont pu débarquer du navire Ruby Princess, en Australie. Ils devraient pouvoir rentrer au pays par avion.

D’autres citoyens canadiens passagers du Costa Deliziosa devaient aussi pouvoir rejoindre la terre ferme et éventuellement revenir au pays sur des vols commerciaux.

Affaires mondiales Canada dit surveiller 85 autres paquebots comptant au total 294 membres d’équipage canadiens.

Ottawa a distribué 6,3 millions $ aux Canadiens coincés à l’étranger et qui ont demandé un prêt au gouvernement canadien. Le gouvernement étudie encore quelque 2000 demandes de prêt.

Nombre de cas

Il y a eu plus de 576 000 tests administrés au Canada jusqu’à maintenant. La proportion de tests positifs ayant décelé la COVID-19 demeure d’environ 6,5 pour cent, selon l’Agence de la santé publique du Canada.

Ces tests ont décelé 40 190 cas confirmés et probables. La COVID-19 a provoqué la mort de 1974 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux: 20 965 cas au Québec, dont 1134 décès; 12 245 cas en Ontario, dont 659 décès; 3401 cas en Alberta, dont 66 décès; 1795 cas en Colombie-Britannique, dont 90 décès; 772 cas en Nouvelle-Écosse, dont 12 décès; 326 cas en Saskatchewan, dont quatre décès; 257 cas au Manitoba, dont six décès; 256 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès; 118 cas au Nouveau-Brunswick; 26 cas à l’Île-du-Prince-Édouard; 11 cas au Yukon; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.

Les commentaires sont fermés.

Le gouvernement a oublié laide d’urgence pour les aînés ? MERCI

Que faites-vous des aînés retraités qui souvent ont un petit travail d’appoint, de quelques heures, afin de joindre les deux bouts. Nous sommes toujours dans nos maisons/condos/appartements, seuls ou en couple. Mais sachant que nous ne sommes pas sur la ligne de front concernant l’aide, nous avons tout de même des difficultés financières dû à la COVID-19.

Quel aide pour les aînés ?? Il faut attendre 150 jours pour avoir le supplément au revenu fédéral et en plus ils considèrent que le montant des rentes du Québec est considéré comme un revenu de travail ce qui rabaisse le montant du supplément !!!

Le gouvernement fédéral a préféré s’occuper en premier des étudiants qui pourront travailler dès que le déconfinement progressif sera appliqué (sans oublier que plusieurs d’entre d’eux demeurent toujours chez leurs parents) avant de pourvoir aux besoins d’aînés qui sont dans une situation financière précaire, sans possibilité de retourner au travail.

Les plus populaires