Aînés à faibles revenus: le PLQ propose un report de taxes foncières municipales

QUÉBEC — Le Parti libéral du Québec (PLQ) veut permettre aux municipalités qui le désirent de se doter d’un programme de report de taxes foncières sur demande pour les aînés de 65 ans et plus à faibles revenus.

L’opposition officielle à l’Assemblée nationale croit qu’un telle mesure aiderait les personnes âgées concernées à faire face à la hausse du coût de la vie et à demeurer plus longtemps dans leur maison.

Le PLQ précise qu’une personne de 65 ans et plus à faibles revenus pourrait présenter une demande à sa municipalité pour faire reporter une partie du paiement de son impôt foncier jusqu’au moment où il y aurait transfert ou vente de sa propriété. Les libéraux croient qu’il s’agit d’une solution tangible pour permettre à ces aînés de se débloquer une marge de manœuvre lorsqu’ils éprouvent des ennuis financiers.

Le Parti libéral signale qu’une disposition semblable existe déjà dans huit autres provinces du Canada et qu’elle a été demandée en 2019 par l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Il rappelle qu’une motion a été adoptée à l’unanimité à la Ville de Montréal afin de demander au gouvernement du Québec de lui permettre d’offrir un tel programme. 

La porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés et les proches aidants et en matière de soins à domicile, Linda Caron, affirme que la plupart des aînés québécois souhaitent rester chez eux le plus longtemps possible. La députée de La Pinière, en Montérégie, croit que la suggestion de report de taxes foncières sur demande permettra à des milliers d’entre eux de réaliser un tel souhait.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.