Air Canada et WestJet conseillent une vérification avant de se rendre à l’aéroport

TORONTO — Air Canada et WestJet recommandent aux voyageurs de vérifier leur vol avant de se rendre à l’aéroport, car des problèmes causés par une panne d’ordinateur à l’Administration américaine de l’aviation civile (FAA) ont entraîné des retards. 

WestJet a indiqué que six vols avaient été retardés mercredi matin en raison de la panne d’ordinateur et qu’aucun d’eux n’avait été annulé, tandis qu’Air Canada a affirmé que la panne avait un effet sur ses activités transfrontalières, sans qu’il ne soit possible de déterminer l’ampleur des retards.

Air Canada a ajouté avoir mis en place une politique pour inviter les clients concernés à modifier, sur une base volontaire, leur itinéraire de voyage, mais elle n’a pas donné davantage de détails à ce sujet. 

La FAA a ordonné mercredi matin que tous les avions soient cloués au sol au départ des États-Unis, en raison d’un problème avec ce que l’on appelle le système d’avis aux aviateurs (NOTAM). Le régulateur américain a levé l’ordre juste avant 9h, mais les retards et les annulations qu’il a causés devraient se répercuter sur le système pendant une partie de la journée. 

Avant de commencer un vol, les pilotes sont tenus de consulter les NOTAM, qui énumèrent les effets négatifs potentiels sur les vols, de la construction de la piste à la possibilité de givre. Le système s’appuyait auparavant sur des conversations téléphoniques, les pilotes appelant des stations d’information de vol dédiées pour obtenir des informations, mais il est aujourd’hui passé en ligne. 

Le système NOTAM est tombé en panne mardi soir, entraînant plus de 1000 annulations de vols et plus de 6000 retards à 11h mercredi, selon le site web de suivi des vols FlightAware. 

Incidemment, le système de NOTAM du Canada a lui aussi été touché par une panne entre 10h20 et 13h15, a indiqué la responsable des relations avec le gouvernement et les médias de Nav Canada, Vanessa Adams. 

«Nous enquêtons toujours sur l’élément à l’origine de cet échec, a-t-elle écrit dans un courriel. Pour l’instant, nous ne croyons pas que la cause est liée à la panne connue par la FAA plus tôt aujourd’hui.» 

Nadine Ramadan, une porte-parole du ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a indiqué mercredi après-midi, dans un courriel, que leur bureau avait été en contact avec Nav Canada. 

Plus tôt mercredi, M. Alghabra, a indiqué avoir contacté son homologue américain, le secrétaire aux Transports, Pete Buttigieg, au sujet des problèmes. 

«C’était évidemment une surprise. C’était une interruption imprévue», a affirmé M. Alghabra lors d’une conférence de presse à Port Colborne, en Ontario. 

«Nous ne connaissons pas encore tous les faits, mais la bonne nouvelle est que j’entends que le trafic a redémarré, nous resterons donc en coordination avec nos partenaires américains pour comprendre ce qui s’est passé et ce que nous pouvons faire pour éviter des interruptions similaires.» 

Difficile saison des Fêtes 

Les retards surviennent après que des tempêtes ont causé des ennuis aux voyageurs pendant la saison des vacances des Fêtes. 

«Les Canadiens sont patients à ce sujet tant qu’ils sont informés de ce qui se passe et du moment où ils pourront arriver à destination», a affirmé M. Alghabra à propos des tempêtes. «Des décisions malheureuses prises par un opérateur aérien ont aggravé cette situation», a-t-il ajouté, dans ce qui semblait être une référence à Sunwing. 

La ligne aérienne a annoncé le 29 décembre qu’elle interrompait ses activités jusqu’au 3 février dans les deux plus grands aéroports de la Saskatchewan. 

Mais déjà à cette date, des centaines de passagers avaient été touchés par les perturbations des vols de Sunwing, qui ont commencé à s’accumuler le 22 décembre en raison des conditions météorologiques. Certains clients ont été bloqués pendant des jours dans des destinations tropicales, au milieu d’une vague d’annulations, de tempêtes hivernales et d’une panne du service de communication numérique de la compagnie. 

La société s’est depuis excusée pour les perturbations, en précisant qu’elle avait réalisé tous les vols de récupération liés aux perturbations des Fêtes et qu’elle avait un plan pour résoudre les problèmes techniques avec les notifications d’alerte de vol et le flux de communication avec les clients. 

Des dirigeants d’Air Canada, de WestJet et de Sunwing doivent comparaître devant les députés lors d’une audience du comité des transports jeudi, où l’indemnisation des passagers pour les vols retardés et annulés fait l’objet de discussions. 

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:AC) 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.