Air Canada et l’aéroport Pearson se classent encore au 1er rang pour les retards

MONTRÉAL — Le transporteur Air Canada et l’aéroport Pearson de Toronto se sont distingués mardi en ayant l’honneur peu enviable de trôner en tête du palmarès des retards de vol. C’était au moins un quatrième jour consécutif au sommet du classement mondial pour la plus grande ligne aérienne au pays. 

Air Canada a vu 65 % de ses vols arriver en retard, tandis que Jazz Aviation, qui fournit un service régional pour le transporteur montréalais, et Air Canada Rouge ont pris respectivement les deuxième et troisième places, selon le service de suivi FlightAware. 

Une seule autre compagnie aérienne, Virgin Australia, a fait atterrir plus de la moitié de ses avions plus tard que prévu. 

Pendant ce temps, l’aéroport Pearson, la principale plaque tournante d’Air Canada, était le seul au monde à voir plus de la moitié de ses vols décoller en retard. 

L’aéroport international Montréal-Trudeau s’est classé dixième après qu’une panne du système informatique a forcé le traitement manuel des bagages à l’enregistrement, a expliqué  l’autorité aéroportuaire dans un courriel, notant que d’autres facteurs avaient joué un rôle et que les vols nationaux avaient été les plus touchés. 

Les compagnies aériennes et les aéroports ont du mal à s’ajuster à la recrudescence massive des voyages, alors que les problèmes de personnel chez les transporteurs et les agences fédérales entraînent des annulations de vols, des retards dans le traitement des bagages et des files d’attente interminables. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.