Airbnb déploie de nouveaux outils de filtrage pour mettre fin aux fêtes

SAN FRANCISCO — Airbnb dit qu’il utilisera de nouvelles méthodes pour repérer et bloquer les personnes qui essaient d’utiliser le service de location d’hébergement à court terme dans le but d’organiser une fête.

La société a déclaré mardi qu’elle avait introduit une technologie qui examine l’historique du locataire potentiel sur la plateforme Airbnb, la distance où il habite par rapport à la maison qu’il souhaite louer, s’il loue pour un jour de semaine ou un week-end, et d’autres facteurs.

Airbnb a déclaré que le système de filtrage qu’il déploie pour les annonces aux États-Unis et au Canada a été testé depuis octobre dernier dans certaines parties de l’Australie, où il a entraîné une baisse de 35 % des fêtes non autorisées.

La société basée à San Francisco a précisé que cette technologie est conçue pour empêcher que la demande de réservation d’un client n’atteigne l’hôte de la propriété concernée. Airbnb a souligné que les personnes qui sont empêchées de louer une maison entière pourraient être en mesure de réserver une chambre simple, car l’hôte est plus susceptible d’être présent.

Airbnb subit une pression croissante pour réprimer les fêtes depuis 2019, lorsqu’une fête d’Halloween dans une banlieue de San Francisco s’est terminée par la mort de cinq personnes dans une fusillade.

L’année suivante, Airbnb a annoncé une interdiction mondiale des fêtes sur ses sites et a interdit aux personnes de moins de 25 ans de louer une maison entière près de chez elles à moins qu’elles n’aient un dossier de critiques positives sur le site. 

L’interdiction des fêtes a été initialement présentée comme une mesure de santé temporaire pendant la pandémie, mais la mesure a été rendue permanente en juin.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.