Airbnb serre la vis aux jeunes adultes pour empêcher les fêtes non autorisées

TORONTO — Airbnb entend limiter la possibilité pour les jeunes adultes de réserver certaines propriétés au Canada dans le but de réduire les fêtes non autorisées comme celle où trois jeunes hommes ont été tués à Toronto le week-end dernier.

L’entreprise a annoncé mercredi le lancement d’un projet pilote en vertu duquel les personnes de moins de 25 ans ne pourront plus louer des maisons entières au Canada.

Cette mesure reposera sur les informations fournies par les utilisateurs et sur les «systèmes de vérification des utilisateurs», indique l’entreprise.

Airbnb met également en place une «ligne téléphonique d’urgence 24/7» au Canada pour permettre aux résidents de contacter des «agents d’intervention rapide» qui répondront à leurs préoccupations.

Les personnes de moins de 25 ans qui répondent à certains critères, dont des évaluations positives sur le site, pourront encore réserver des maisons en entier.

La fusillade de vendredi soir à Toronto s’est produite lors d’une fête dans un condo loué sur la plateforme Airbnb. Les personnes tuées sont trois jeunes hommes âgés de 19 à 21 ans.

Ce n’est que le plus récent incident à alimenter les craintes liées aux fêtes dans des logements loués sur Airbnb.

À la fin de l’année dernière, l’entreprise avait interdit la mise en location de «maisons de fête» après que cinq personnes ont été tuées lors d’une fête d’Halloween dans une résidence d’Orinda, en Californie, qui était répertoriée sur son site.

Un étudiant du Humber College à Toronto a déposé une plainte contre la société l’année dernière après avoir été blessé par balle alors qu’il assistait à une «soirée dans un manoir Airbnb» en avril.

Les plus populaires