Alberta: la candidate Smith à la direction du PCU blâme des cancéreux pour leur état

MONTRÉAL — L’une des favorites à la direction du Parti conservateur uni de l’Alberta, Danielle Smith, croit que la responsabilité du cancer à un stade précoce appartient au patient.

Cette déclaration émise dans un balado récent lui a valu de nombreuses critiques mercredi soir lors du débat des candidats au leadership du parti. La personne qui remportera cette course sera appelée à diriger le gouvernement de l’Alberta à la place de Jason Kenney qui a récemment annoncé son départ éventuel.

Des personnes atteintes de cancer et des professionnels de la santé ont qualifié l’affirmation de Danielle Smith de profondément mal informée et de cruelle.

Mercredi, Mme Smith a déclaré au public qui assistait au débat que ses commentaires avaient été exprimés maladroitement et qu’elle voulait seulement dire que les mesures de santé préventives ne sont qu’un moyen de plus pour aider à détecter, prévenir et combattre le cancer à un stade précoce.

Elle a ajouté qu’elle était bien au fait que le cancer peut frapper n’importe qui, à tout moment.

L’un de ses adversaires à la course à la direction, Brian Jean, s’est plutôt dit d’avis qu’il n’y avait aucun malentendu dans les remarques de Danielle Smith. Il a aussi pris note qu’elle ne s’était pas excusée pour son commentaire.

Rajan Sawhney, qui aspire aussi à la succession de Jason Kenney, estime que les propos de Danielle Smith sont très blessants pour tout Albertain ou tout Canadien qui a perdu quelqu’un à cause du cancer ou qui en souffre actuellement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.