Alberta: les parents d’un enfant décédé d’une méningite contestent leur verdict

CALGARY — Un père reconnu coupable à la suite du décès de son fils d’une méningite annonce que lui et sa femme seront libérés sous condition en attendant qu’ils portent leur cause en appel en Cour suprême.

David Stephan et sa femme, Collet, ont été déclarés coupables l’année dernière de ne pas avoir fourni les choses nécessaires à l’existence de leur enfant, Ezekiel, qui est mort en 2012.

Le couple avait traité le bébé de 19 mois avec de l’ail, de l’oignon et du raifort plutôt que de le faire soigner par un médecin, selon ce qui a été dévoilé pendant leur procès à Lethbridge, en Alberta. Les parents avaient finalement signalé le 911, mais leur fils était mort à l’hôpital.

La Cour d’appel de l’Alberta a validé leur verdict de culpabilité, mais puisque le jugement n’était pas unanime, le couple a automatiquement eu le choix de se faire entendre en Cour suprême.

Dans un message partagé sur sa page Facebook, David Stephan a remercié ses avocats d’avoir négocié avec la Couronne afin d’assurer leur libération sous condition en attendant que leur cause soit entendue au plus haut tribunal du pays.

Il a aussi remercié la Couronne pour sa coopération, bien qu’elle ait été «excessivement cruelle et inhumaine envers eux» par le passé, a-t-il écrit.

M. Stephan croit que la Couronne a changé d’attitude soit parce qu’elle a réalisé la «cruauté» de la situation dans laquelle les parents sont, soit parce qu’elle a compris qu’elle paraissait mal de placer la famille dans cette «situation inhumaine».

David Stephan a été condamné à quatre mois de prison et sa femme a été assignée à résidence pendant trois mois — sauf pour des rendez-vous médicaux ou pour aller à l’église.

La Couronne prévoit d’ailleurs en appeler des peines, qu’elle trouve trop clémentes.

Les plus populaires