Alejandro Mayorkas est confirmé comme secrétaire à la Sécurité intérieure

WASHINGTON — Le Sénat a confirmé mardi Alejandro Mayorkas en tant que secrétaire à la Sécurité intérieure dans l’administration du président Joe Biden, le premier Hispanique à la tête de ce ministère.

M. Mayorkas a été confirmé par un vote de 56 voix contre 43, la marge la plus étroite à ce jour pour un candidat au cabinet Biden. Premier immigrant à occuper ce poste, il devrait diriger une vaste refonte de la politique d’une agence accusée d’être profondément politisée alors qu’elle menait les initiatives du président Donald Trump sur l’immigration et la loi et l’ordre.

M. Mayorkas est un ancien procureur fédéral qui a précédemment été haut fonctionnaire au département de la Sécurité intérieure. Sa nomination a été bloquée un bon moment au Sénat par des républicains qui voulaient le questionner davantage sur les projets de M. Biden en matière d’immigration. Il a également été interrogé sur sa gestion d’un programme de visas d’investisseur sous le président Barack Obama.

«Mes amis de l’autre côté n’ont pas à être d’accord avec M. Mayorkas sur les subtilités de chaque politique, mais nous pouvons certainement tous convenir qu’il connaît le département, il comprend les menaces qui pèsent sur la sécurité de notre pays et a ce qu’il faut pour diriger le département de Sécurité intérieure», a déclaré le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, alors qu’il appelait à un vote pour lever un flibustier républicain sur la nomination.

Même certains sénateurs républicains qui avaient exprimé des réserves sur la nomination ont admis que le département avait besoin de la confirmation d’un secrétaire, le pays faisant face à tant de défis, y compris à la suite de l’attaque du 6 janvier contre le Capitole par des partisans de Donald Trump.

«J’ai de nouveau traversé la Garde nationale pour arriver ici ce matin. Nous avons de vrais problèmes», a déclaré le sénateur républicain Rob Portman de l’Ohio en votant pour envoyer la nomination du comité au Sénat plénier pour le vote.

M. Mayorkas, dont la famille est venue aux États-Unis de Cuba à titre de réfugiés en 1960 et dont la mère avait fui l’Holocauste, était procureur fédéral dans le sud de la Californie avant de rejoindre l’administration Obama, d’abord en tant que chef de l’agence des services d’immigration, puis en tant que secrétaire adjoint du département de la Sécurité intérieure.

«Monsieur Mayorkas est particulièrement qualifié pour s’assurer que le département de la Sécurité intérieure travaille à protéger les personnes de toutes les communautés et de tous les horizons», a fait valoir le sénateur Gary Peters, démocrate du Michigan et président du comité sénatorial de la Sécurité intérieure.

Sous la gouverne de Donald Trump, le département était souvent dans la tourmente. L’agence a mené de sérieuses initiatives de répression de l’immigration, créant la controverse en séparant des enfants migrants de leur famille dans le cadre d’une campagne de tolérance zéro en 2018.

Par Ben Fox – The Associated Press

Laisser un commentaire