ALÉNA: des fonctionnaires encouragés par les discussions Mexique-États-Unis

OTTAWA — Des hauts fonctionnaires canadiens assurent que le Mexique et les États-Unis se penchent simplement sur des points d’achoppement bilatéraux de l’ALÉNA, même si Ottawa semble avoir été exclu des discussions sur la renégociation du traité de libre-échange.

Divers médias rapportent que le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le ministre mexicain de l’Économie, Ildefonso Guajardo, se rencontreront cette semaine à Washington pour poursuivre les discussions bilatérales entamées la semaine dernière.

La renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) a repris de plus belle entre les deux pays depuis l’élection présidentielle qui a porté Andres Manuel Lopez Obrador à la tête du Mexique, plus tôt ce mois-ci. La Maison-Blanche a indiqué qu’une entente pourrait même être conclue d’ici la fin août.

Deux représentants du gouvernement canadien ont confié sous le couvert de l’anonymat qu’ils voient ce retour à la table de négociation comme un signe encourageant, même si Ottawa n’y a pas été convié.

L’un d’eux rejette l’idée que le Canada soit tenu à l’écart des pourparlers, car il n’est pas inhabituel que deux pays signataires de l’ALÉNA s’entretiennent sur des enjeux bilatéraux en l’absence de leur troisième partenaire commercial.

Ce fonctionnaire haut placé s’attend à ce que les négociateurs canadiens se joignent aux discussions vers la mi-août.

Lundi, le secrétaire au Commerce des États-Unis, Wilbur Ross, a déclaré que les négociateurs américains se trouvent sans doute sur «une voie assez rapide» dans leurs rencontres avec leurs homologues mexicains. Il a également relevé que Washington a moins d’enjeux bilatéraux à discuter avec le Canada.

La semaine dernière, Robert Lighthizer a déclaré devant un comité sénatorial qu’il n’était pas «déraisonnable» d’attendre une nouvelle mouture de l’ALÉNA d’ici la fin du mois d’août.