ALÉNA: la ministre Freeland ne retourne pas immédiatement à Washington

SASKATOON — Les négociateurs du Canada ont passé plusieurs heures, mercredi, à informer le premier ministre Justin Trudeau sur l’état des discussions concernant l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) et à obtenir ses directives à suivre pour les prochains jours.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a refusé de donner des détails quant aux enjeux pour lesquels le premier ministre devait donner son approbation. Elle s’est également abstenue de commenter les instructions que son équipe et elle ont reçues.

Chrystia Freeland a toutefois indiqué que le négociateur en chef du Canada, Steve Verheul, et l’ambassadeur du Canada aux États-Unis, David MacNaughton, vont retourner immédiatement à Washington dans le but de reprendre les négociations jeudi.

Pour sa part, la ministre Freeland ne se rendra pas immédiatement à Washington, mais elle a déclaré qu’elle resterait en étroite communication avec son homologue américain.

Selon Mme Freeland, le fait qu’elle n’a pas de rencontre prévue en ce moment avec le secrétaire américain au Commerce, Robert Lighthizer, ne doit «absolument pas» être considéré comme un signe de blocage des pourparlers.

Chrystia Freeland a réitéré que l’atmosphère entourant les négociations continue d’être positive.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie