Pierre Paradis fait l’objet d’une enquête: il est exclu du conseil et du caucus

Pierre Paradis fait l’objet d’une enquête policière et a été relevé de ses fonctions, a annoncé le bureau du premier ministre Philippe Couillard, jeudi soir.

Selon le communiqué, M. Couillard a été informé seulement jeudi, en début de soirée, que M. Paradis faisait l’objet d’une enquête policière. Le député a été exclu du caucus du Parti libéral.

Laurent Lessard a aussitôt été assermenté à titre de ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et conserve le portefeuille des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Une source gouvernementale ayant requis l’anonymat a confirmé à la Presse canadienne que M. Paradis a fait l’objet d’un signalement auprès des forces de l’ordre. Elle a toutefois refusé de préciser la nature de l’enquête visant l’ancien ministre. Il a été impossible de savoir si la personne ayant formulé la plainte est un homme ou une femme.

Selon cette source, Philippe Couillard a été informé de la situation vendredi dernier, alors qu’il se trouvait à Davos, en Suisse. À ce moment, il a également appris que les policiers se livraient à des vérifications pour s’assurer du bien-fondé dudit signalement.

Par la suite, une lettre a été expédiée au bureau de M. Couillard. La missive en question, qui est arrivée à destination mardi, avait été envoyée par la personne ayant formulé le signalement. Son contenu était suffisamment sérieux pour que Laurent Lessard soit invité, dès le lendemain, à remplacer temporairement Pierre Paradis.

Puis, jeudi, le premier ministre a obtenu la confirmation que les vérifications policières étaient arrivées à leur terme et qu’une enquête était désormais ouverte.

Après coup, Philippe Couillard a promptement choisi de relever Pierre Paradis de ses fonctions ministérielles et de l’exclure du caucus du gouvernement et de le remplacer par M. Lessard.

Malgré les circonstances, l’Union des producteurs agricoles a rapidement réagi en disant accueillir «positivement» l’arrivée de Laurent Lessard à ses nouvelles fonctions.

«Au-delà des circonstances, c’est une bonne nouvelle. M. Lessard connaît bien les dossiers agricoles, ayant occupé les fonctions de ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation de 2007 à 2009 et de 2010 à 2011. Cela facilitera grandement les échanges dans un contexte ou des décisions importantes doivent être prises rapidement, au premier chef, le dossier des taxes foncières agricoles », a déclaré le président général de l’UPA, Marcel Groleau, par voie de communiqué.

Chute de cheval ?

Il est impossible de déterminer si cette version contredit totalement ou en partie celle relatée par une adjointe de M. Paradis, mercredi.

Laurence Lemieux a que le député de Brome-Missisquoi avait subi une commotion cérébrale lors d’un accident d’équitation et que ses responsabilités avaient été confiées temporairement à l’un de ses collègues.

M. Paradis, un fervent amateur d’équitation, a eu cet accident en début de semaine, avait indiqué Mme Lemieux.

Il a subi une «légère» commotion cérébrale, mais n’a eu aucune fracture, précisait la porte-parole.

Elle ne pouvait indiquer mercredi la durée de son absence, mais disait que M. Paradis devait revoir son médecin vendredi.

L’homme de 66 ans a été élu pour la première fois en 1980.