Le roi Charles III est officiellement chef d’État du Canada

OTTAWA — Le roi Charles III a officiellement été proclamé chef de l’État canadien, samedi matin, lors d’une cérémonie à Rideau Hall.

La gouverneure générale Mary Simon, le premier ministre Justin Trudeau et les membres du conseil des ministres se sont réunis peu après 10 heures afin de signer l’approbation du décret et la proclamation pour l’accession du nouveau souverain.

Assis au côté de Mme Simon, le premier ministre a demandé: «Pouvons-nous procéder à la proclamation de l’accession?» Après que la gouverneure générale a acquiescé, ils ont tous deux signé l’approbation du décret.

Après un court moment de silence, tous les invités dans la salle ont applaudi en l’honneur du roi Charles III, qui venait d’être proclamé chef de l’État canadien.

Quelques minutes plus tard, le héraut d’armes du Canada, le Dr Samy Khalid, a lu la proclamation de l’accession du nouveau souverain en public. Trois trompettistes des Forces armées canadiennes ont annoncé le début de la cérémonie.

«Son Altesse Royale le prince Charles Philip Arthur George est maintenant Charles III, par la grâce de Dieu, roi du Royaume-Uni, du Canada, chef du Commonwealth, défenseur de la foi, à qui nous reconnaissons toute foi et allégeance», a annoncé le héraut d’armes.

«Vive le roi!» a-t-il conclu lors de la lecture de l’annonce officielle en français, qui a été faite alors qu’une salve de 21 coups de canon s’était amorcée.

La fanfare de 28 membres des Forces armées canadiennes a ensuite joué «God Save the King» pendant la salve d’armes, avant d’enchaîner avec le «Ô Canada».

Le premier ministre Trudeau s’est présenté à Rideau Hall avec son fils Adrien et a déposé des fleurs près du livre de condoléances à la mémoire de la reine Élisabeth II, décédée jeudi à l’âge de 96 ans.

Dans un communiqué publié après la cérémonie, le premier ministre a rappelé que le Canada entretient une relation de longue date et une «proche amitié» avec le roi Charles III, qui est venu en visite au pays pas plus tard que le printemps dernier.

«Dans le cadre de sa carrière navale et, plus tard, de son rôle auprès de plus de 400 organisations aux quatre coins du monde, Sa Majesté le roi Charles III a démontré sa volonté de servir. Nous sommes persuadés que son engagement profond à l’égard de l’éducation, de l’environnement et de l’autonomisation des jeunes constituera une base solide sur laquelle il s’appuiera pour continuer de travailler au mieux-être du Commonwealth et de sa population», a ajouté M. Trudeau.

Le drapeau canadien a été levé pour marquer l’accession du nouveau souverain, mais il a été remis en berne immédiatement et le demeurera pour la durée de la période officielle de deuil.

«Notre deuil collectif témoigne de l’affection profonde et durable que nous avions pour notre reine et du lien palpable qu’elle entretenait avec le Canada. Au nom de tous les Canadiens et Canadiennes, j’offre mes plus sincères condoléances à Sa Majesté le Roi», a souligné la gouverneure générale dans un communiqué, samedi.

«Alors que nous nous tournons vers le futur, je suis honorée de représenter la Couronne au Canada et de proclamer l’accession au trône de Sa Majesté le roi Charles III — le nouveau Roi du Canada. En ce moment historique, nous sommes impatients d’accueillir Sa Majesté et la reine consort au Canada, et de poursuivre les conversations importantes sur la réconciliation, la diversité et notre mieux-être collectif. Puisse-t-il régner longtemps.»

La cérémonie à Ottawa a été plus modeste que celle qui a eu lieu plus tôt samedi à Londres, où Charles III a été officiellement proclamé monarque britannique.

Le nouveau roi a approuvé une série d’ordonnances, entre autres déclarant le jour des funérailles de sa mère, le 19 septembre, un jour férié.

Au Canada, la commémoration nationale en l’honneur de la reine aura lieu le même jour, avec un défilé, un spectacle aérien et une salve de 96 coups de canon pour marquer chaque année de sa vie.

Un service aura aussi lieu à la cathédrale anglicane Christ Church d’Ottawa, où la reine Élisabeth et son époux, le prince Philip, sont allés à deux reprises, en 1957 et 1961.

La cathédrale Christ Church a accueilli une commémoration nationale similaire lors du décès du prince Philip, l’année dernière, et une autre pour le décès de la reine mère, en 2002.

Selon le calendrier officiel, la Chambre des communes doit reprendre ses travaux pour la session d’automne le 19 septembre. Il n’était pas immédiatement clair samedi si cette date de retour sera maintenue.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.