Trois morts, dont un suspect, dans les fusillades à Langley, en Colombie-Britannique

LANGLEY, C.-B. — Trois personnes sont mortes, incluant le tireur présumé, et une femme est dans un état critique après une série de fusillades à Langley, dans le Grand Vancouver, a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les premiers coups de feu ont été tirés vers minuit, lundi, et le suspect a finalement été intercepté puis abattu par la police près de la dernière personne blessée, vers 5h45.

Or, la police a lancé une alerte sur les appareils mobiles seulement vers 6h20, affirmant qu’elle se trouvait sur les lieux de plusieurs fusillades impliquant des victimes, soit plus de six heures après le premier événement.

Le sergent David Lee, de la GRC, a toutefois assuré que l’alerte a été envoyée «au moment approprié», soit lorsque les enquêteurs ont été en mesure de lier tous les incidents.

M. Lee a confirmé que le suspect était connu des forces policières, mais que plus de temps sera nécessaire avant de pouvoir dresser le fil complet des événements.

Le surintendant en chef de la GRC Ghalib Bhayani a ajouté que la police ignore pour le moment le motif de la fusillade ou s’il y avait un lien entre le tireur et les victimes.

«Même si l’enquête se poursuit, tout porte à croire qu’il n’y avait pas d’autre personne impliquée. Il n’y a plus de menace à la sécurité publique», a mentionné M. Bhayani lors d’un point de presse en après-midi.

La police a indiqué dans un communiqué que les deux hommes qui ont perdu la vie et la femme blessée ont été retrouvés à différents endroits, avec de nombreux signalements de coups de feu tirés en direction de commerces fermés ou inoccupés pendant l’événement.

Plus tôt, la GRC avait indiqué qu’un suspect avait été intercepté et avait averti les gens de rester à l’écart du centre-ville.

Une deuxième alerte sur les cellulaires avait été envoyée pour dire qu’il n’y avait plus de danger. 

Un café et un stationnement du centre-ville de Langley étaient encerclés de ruban de police jaune, lundi matin, indiquant qu’une fusillade s’y est produite. Une tente noire de l’identité judiciaire a aussi été érigée près de l’une des scènes de crime.

Non loin de là, le pare-brise et la fenêtre côté conducteur d’un VUS noir non identifié de la police étaient criblés d’impacts de balles près du magasin Spence Diamond. 

Une berline blanche à quatre portes, dont les plaques d’immatriculation étaient masquées, était garée près de la tente de la police scientifique, tout près du VUS noir.

Un peu plus loin, des cônes orange entouraient un sac de couchage bleu et un vélo, tandis qu’une paire de chaussures et des vêtements traînaient au milieu de la rue.

L’équipe intégrée d’enquête sur les homicides avait indiqué sur les réseaux sociaux que ses enquêteurs avaient été déployés à Langley pour aider la GRC dans l’enquête.

Un communiqué publié par la police a déclaré que l’enquête impliquait plusieurs zones de la ville de Langley et du canton de Langley.

Plusieurs zones de Langley étaient fermées et la police avait demandé aux gens de rester à l’écart de ces endroits, notamment le casino Cascades et le terminus d’autobus de Langley.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.