Allégations concernant l’ancien chef de l’armée Jonathan Vance

OTTAWA — De hauts responsables de la défense canadienne se disent troublés par des allégations selon lesquelles l’ancien chef de la défense, Jonathan Vance, aurait eu un comportement inapproprié avec des subordonnées.

Global News a rapporté mardi que Jonathan Vance aurait eu une relation continue avec une femme qui était beaucoup plus basse dans la structure hiérarchique de l’organisation.

L’ancien chef de la défense aurait également fait un commentaire sexuel à une deuxième soldate beaucoup plus jeune en 2012, avant d’être nommé chef d’état-major de la défense.

Jonathan Vance n’a pas pu être joint pour commenter mardi et les allégations contre lui n’ont pas pu être vérifiées de manière indépendante.

Dans une déclaration conjointe, le successeur de Jonathan Vance, l’amiral Art McDonald et la vice-ministre du ministère de la Défense, Jody Thomas, affirment qu’ils prennent toutes ces allégations au sérieux.

Ils indiquent que l’inconduite de quiconque, quel que soit son rang dans les Forces canadiennes, nuit à la capacité des militaires d’opérer et de protéger le pays.

«Nous communiquerons davantage dans les jours à venir et nous n’aurons aucun autre commentaire pour le moment», mentionne leur communiqué.

Jonathan Vance a reconnu avoir eu une relation avec la première femme il y a près de 20 ans, selon Global News, mais que cette relation avait évolué au fil des ans et n’était pas sexuelle.

L’ancien chef de la défense a également déclaré qu’il ne se souvenait pas d’avoir fait un commentaire de nature sexuel à l’autre membre subalterne, ajoutant que s’il avait fait ce commentaire, il aurait été fait comme une blague et qu’il était prêt à s’excuser.

Les allégations contre Jonathan Vance surviennent moins d’un mois après qu’il ait transféré le commandement des Forces armées canadiennes à Art McDonald.

Jonathan Vance a pris la relève en tant que chef de la défense en juillet 2015, date à laquelle les Forces armées canadiennes étaient aux prises avec des allégations selon lesquelles elles auraient fermé les yeux sur l’inconduite sexuelle dans ses rangs.

Le premier ordre de Jonathan Vance en tant que commandant militaire supérieur du Canada était de lancer un effort total contre ce type de comportement inapproprié.

Laisser un commentaire